• Dans son commentaire (billet précédent), Rodger évoquait La Taupe, une librairie emblématique de la ville du Mans. En 1984, elle changeait de nom pour devenir la librairie Plurielle. Le marque-page en faisait rappel, avec son dessin de petite taupe, trottinant, casque sur la tête, pic à l'épaule et seau à charbon.

            Marque-page            La Taupe

                 Marque-page recto-verso

    Un article de Ouest-France pour raviver le souvenir : La Taupe avait rapidement fait son trou au Mans.

     

     

    « Avoir ou pas pied »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Décembre 2020 à 04:10

    Forcément, on a tous des souvenirs dans ce coin-là...

    (Article du journal : amusant d'y retrouver le nom de Bernard Bedel qui pilotait la librairie du XX°, rue Ecuyère, à Caen et chez qui nous dépensions vite fait nos petites bourses d'étudiant !...)

      • Mardi 15 Décembre 2020 à 21:09

        Il y avait sur le comptoir de James un fanzine (le mot est peut-être impropre) de poésie, ronéoté dans la région de Caen. J'en ai oublié le titre.

    2
    Mardi 15 Décembre 2020 à 10:57

    Bien heureux de revoir James et de "l'entendre" dans cet article. Tu confirmes ton esprit de collecteur (peut-être plus que de collectionneur) en nous donnant à voir ces deux marque-page. Merci…

      • Mardi 15 Décembre 2020 à 21:16

        Moi ? Non ! Mais je partage ma vie avec une historienne qui a ressorti ce marque-page de ses archives.
        Le recto du marque-page est un détail d'une peinture réalisée sur l'envers d'un tapis pour s'essuyer les pieds.

    3
    Mardi 15 Décembre 2020 à 11:17

    je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans..... aïe je prends un coup de vieux : librairie plurielle première librairie jeunesse au Mans ...

    signé : nostalgie 

      • Mardi 15 Décembre 2020 à 21:18

        ... qui a poursuivi le travail entrepris avec la Taupinette !

    4
    yannick
    Mardi 15 Décembre 2020 à 13:16

    Que de bon temps passé à prendre le temps, feuilleter et bavarder.

      • Mardi 15 Décembre 2020 à 21:25

        Avant La Taupe, il y a eu une petite librairie, place de l'Éperon, où je passais une partie des jeudis. J'ai acheté là, avec mon mince argent poche, L'Histoire de l'insolite, de Romi, préfacé par Soupault. Je ne pense pas m'être séparé de ce livre qui doit être dans les couches profondes de la fourbithèque.

    5
    rodger
    Mardi 15 Décembre 2020 à 22:39

    Un fameux marque-page.

    Un article d'OF bien intéressant. James serait heureux de recevoir tout cela: l'article, ta présentation, les commentaires.

    Fin des années 70-début des années 80, il existait également une petite librairie rue du Port, à gauche, tenue par un militant communiste venu de la région parisienne, pas très jeune. *

    (* Il n'était quand même pas né avec le PCF en 1920.)

      • Mercredi 16 Décembre 2020 à 21:21

        Pas le souvenir.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Mercredi 16 Décembre 2020 à 10:48

    Bonjour, coïncidence étonnante, la plus grande librairie toulousaine (et de l'Occitanie), "Ombres blanches" est située aussi rue Gambetta...

    Que je n'ai plus visitée depuis le covid - reste heureusement les commandes par leur site internet.

      • Mercredi 16 Décembre 2020 à 22:27

        J'ai de jeunes amis qui ont dû fréquenter cette librairie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :