• À ce train-là, on n'est pas rendu

    Un train de sénateur peut en cacher un autre.
    Courriel reçu le 7 mars 2020.

    Yves Barré

     

    En prime, parce que vous le valez bien, un quasi-poème extrait du recueil des éditions Décharge / Gros Textes, en vente dans les meilleurs salons de poésie – la Suze-sur-Sarthe, le 14 mars ; Durcet, le 26 avril.

    Que ferait-on
    d'une bonne nouvelle ?

    Un train de sénateurs
    déraille dans la courbe
    du chômage,
    on ne voit pas le bout
    du tunnel.

     

     

    « Ça ne mange pas de painDu printemps, en veux-tu, en voilà »

  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Mars à 14:24

    "Un train de sénateurs ne déraille jamais." (Guiseppe Campagnolo)

      • Mercredi 11 Mars à 07:55

        J'ai, monté sur ma bicyclette, un Shimano. C'est moins noble.

    2
    Mercredi 11 Mars à 23:01

    Vieux motard que jamais...

    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      • Jeudi 12 Mars à 08:13

        Y a-t-il des dérailleurs sur les motocycles ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :