• Yves BarréTalus aux coucous, 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    Alain me demandait un jour :
    – À quel moment sais-tu qu'une toile est terminée ?
    J'ai dû m'en sortir par une boutade, du genre : 
    – Quand le tube de peinture est vide !
    À la vérité, je ne sais pas l'expliquer. Un ressenti, dans l'instant. Il y a quelquefois une distance entre l'intention initiale et la réalisation : des accrocs, des voies nouvelles nées d'un changement d'éclairage, d'un mélange de couleurs imprévu, de la remarque de ma visiteuse préférée... Ensuite, le temps joue sa partition. Celle des repentirs éventuels. Si cela reste à la marge, le cas s'est présenté pour ce Talus aux coucous à qui la brisure rouge redonne vivacité aux jaunes.

    * Dans sa version 1 ici


    12 commentaires
  • Yves BarréPaysage avec vert qui ne dit pas son nom, 2018, acrylique sur toile, 50 x 50 cm

    Dans son Dictionnaire des teintures (1828), G.T. Douin affirme que « Le vert n'est point une couleur simple ; il résulte presque constamment du mélange du bleu et du jaune. Il est peu de couleurs dont les nuances soient plus nombreuses et plus variées. On connoit dans le commerce le vert naissant, le vert gai, le vert printemps, le vert laurier, le vert molequin, le vert de mer, le vert céladon, le vert perroquet, le vert chou, le vert pomme, le vert pistache, le vert bouteille, le vert canard, le vert de Saxe, le vert anglais, le vert merd'oie, le vert américain, le vert d'eau, etc. »

    Quelle belle collection de verts ! Cela suffira-t-il à nommer les deux verts de ce tableau.
    Si le premier est gai, tant on a abusé du jaune, le second n'est pas aussi céladon qu'il le prétend, en raison d'un doigt de rouge et d'un soupçon de noir qui le ternissent.

     


    12 commentaires
  • Yves Barré

     

    Quand je l'ai croisée, je lui ai cédé le trottoir.
    Elle m'a rendu mon sourire.
    Sans lâcher son sac à provisions.

     

    Dessin en marge d'un journal, pour ne pas oublier la rencontre.
    Non daté – le papier a jauni.


    12 commentaires
  • Sans l'accord de ses utilisateurs, eklablog s'est autorisé à truffer d'encarts publicitaires les blogs de sa plate-forme.*

    On peut se débarrasser de cette pollution en installant le logiciel gratuit Adblock sur sa machine. Ce logiciel est paramétrable, l'utilisateur peut autoriser la publicité sur les sites  qu'il choisit. Il est facile à installer (et désinstaller, au cas où il ne donnerait pas satisfaction).

    D'autre part, ce blog va être en veille pendant quelques jours.

     

    * Termes du contrat :

    EklaBlog s'engage et s'oblige envers le Blogueur à ce qui suit :

     

    • ne pas insérer d'annonces publicitaires intrusives, en particulier de Site-Under, Popup, Slide-In ou Footer Expand, sans l'accord explicite du Blogueur ;
    • ne pas insérer plus de trois annonces publicitaires par page affichée sans l'accord explicite du Blogueur ;
    • ne pas insérer d'annonces publicitaires à caractère érotique (sauf dans le cas d'un Blog au contenu érotique) ou contraire aux bonnes moeurs ;
    • rémunérer le Blogueur selon les modalités fixées dans le présent Contrat

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique