• Yves Barré

    Autre reprise. Cette fois de Nu allongé, une toile dont on pouvait voir une étude ici.

    Pour ses jambes repliées, Nu couché conviendrait mieux. Disons donc :

    Nu couché, 2020, fusain et pastels sur papier kraft

    Et convions cette fois encore Théodore de Banville :

    « La très belle Eveline Flamant était plutôt nue, quoiqu'une nuée presque invisible, peignoir ou chemise, atténuât légèrement les contours et les colorations de son corps, sous une transparence vague et flottante.»*

    * Théodore de Banville, En rêve,
    supplément littéraire de La Lanterne (3 janvier 1892)
    source : gallica.bnf.fr

     


    3 commentaires
  • Yves Barré

    Chat & mulot (la petite chose rouge brique)
    2020, linogravure sur papier Fabriano Unica 250g, 25 x 18 cm
    tirage limité : 9 exemplaires

    Comme je préparais mes encres – mélange sanguine et vermillon – et hésitais sur le nom à donner à cette nouvelle couleur, Simone, de passage dans l'atelier,  suggéra rouge brique.
    Je ne lui tiens pas rigueur de n'avoir pas reconnu dans la tache, un mulot du genre Apodemus.


    10 commentaires
  • Yves Barré

     

    Retour sur la gravure en cours.
    Où l'on voit le résultat du tirage de la première couleur.
    Photo prise pendant la pause arabica.


    9 commentaires
  • Yves Barré

    Étude pour gravure, 2020

     


    Il ne suffit pas de mettre du noir en de certains endroits pour faire de l'effet, il faut encore que ces noirs aient une raison d'être, écrit Félix Jahier* qui affirme n'être pas de ceux qui vont criant partout que l'art se meurt.
    Un moment, j'ai cru que la critique m'était adressée, mais c'est Manet qui était visé. Ouf !

     

    * Étude sur les beaux-arts, salon de 1865 


    16 commentaires
  • Yves Barré

    Paysage avec coin de ciel bleu
    2020, acrylique sur toile, 40 x 40 cm

     

     

    En ces jours pluvieux, cette toile est de pure imagination.

    À la recherche d'une éclaircie sur le net, je croise l'abbé Coubé et Un coin de Ciel bleu, titre d'un de ses seize Discours de mariage* (in-8 écu, 3 fr.)  à l'usage de ses condisciples.
    Sans doute une œuvre de fiction.

     

     

    * Document consultable à la BNF
    (Tolbiac, rez-de-jardin).

    Disponibilité : exemplaire réputé présent.

     


    4 commentaires
  • Yves Barré

    À force d'avoir n° 56, détail

     

     
    Méfiez-vous du petit verre, il tue le corps et l'âme.*

    Erreur commise par les adeptes de l'eau pure : traiter d'alcoolique l'honnête dégustateur du jus de la treille.**


    * A. Lemoine et Villette, Contre l'alcoolisme : recueil de devoirs préparés pour chaque semaine, Nathan, 1902
    ** Docteur Maury, Soignez-vous par le vin, éditions du jour, 1974


    7 commentaires
  • Yves Barré

     En marge 108, 2020, stylo sur papier, A4

    Ficelle 141Vient tout juste d'être cousue à l'atelier de Vincent Rougier, la dernière Ficelle (n° 141) : JADOT interprète JANDL – abracadavra falamaleikum.
    Alain Jadot est le trudacteur – mot qu'il préfère à traducteur – de Ernst Jandl, poète de langue allemande (1925-2000).

    Un vers seulement –  pour ne pas abuser tellement c'est bon – pas sans rapport avec  le dessin ci-dessus – d'une autre guerre, finie celle-là :

    wennabereinmalderkrieglanggenugausist

    ékanlaguerredurtrolontançafèdédégâ

    extrait du poème abracadavra  / falamaleikum qui donne son titre au recueil.
    chez Rougier V. éditeur, Les Forettes, 61380 Soligny-la-Trappe. Site internet.


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique