• Honfleur
    Honfleur – juillet 2017

    Dans Tintin chez les Soviets, les usines en URSS n'avaient qu'une façade et pour en simuler l'activité, on brûlait derrière ces façades, des ballots de paille.

     

    Le saviez-vous ?

    Les 500 premiers albums de Tintin chez les Soviets sont dédicacés par Tintin et Milou. Hergé signe pour le petit reporter et sa future femme signe pour le chien.

    8 commentaires
  • Au bord de l'eau, maison

    – S'il y a une chose qui ne semble pas vous atteindre, c'est l'angoisse de la toile blanche.* (mon psychiatre)

     

     

    * La photo ne rend pas tout à fait la blancheur de la toile


    12 commentaires
  • Tout frais sorti* de l'Atelier de Groutel : Droit devant de Louis Dubost.

    Droit devant s'ouvre sur ces mots :

    Tout le temps
    et quelque chose à dire
    t'as que ça à faire
    écrire

    Après que Louis m'a confié la mise en images, je n'avais plus que ça à faire : dessiner.
    C'est la réponse d'un lecteur. Privilégié, puisque parmi les premiers.

    Droit devant

    Louis Dubost, Droit devant, après-lire de Roland Nadaus, linogravures de Yves Barré, 60 pages, composition en caractères mobiles  et impression sur papier vergé crème 160 et 220 g. Tirage limité à 50 exemplaires. Atelier typographique de Groutel,

    Disponible chez l'éditeur : Jacques Renou, Atelier de Groutel, 25 Groutel, 72610 Champfleur.
    Existe en deux présentations : dos collé ou portfolio, à préciser à la commande (sur papier libre).
    20 € + frais de port : 1 €.

     

    * Le jour où on l'a tenu en mains, pas plus fiers que nous : Louis, à l'écriture ; Roland, en postface ; Jacques, à la composition ; et moi, à la gravure.


    6 commentaires
  • Ouest-France


    4 commentaires
  • Quand les ami-e-s lisent, nul besoin de tourner les pages.

    Lecture

    Document Prospero théâtre – Cliquer ici pour une vue agrandie.


    3 commentaires
  • Mamz'aile...

    Cette création sera donnée lors du spectacle cabaret qui viendra clore la 32e édition du festival du Printemps poétique de la Suze-sur-Sarthe, vendredi 9 juin 17.

    Tous renseignements sur le site des Amis des Printemps poétiques de la Suze


    7 commentaires
  • à l'ami, fidèle et discret lecteur,
    qui vient d'aménager une mare
    pour l'éveil et le bonheur d'un enfant

    Libellule dépriméeLibellule déprimée mâle au jardin – 2008

    Pour les préserver du danger des points d'eau, on racontait aux jeunes enfants bretons que la libellule allait leur coudre les paupières.« An nadoz-aer a wri an daoulagad, la libellule coud les yeux.» L'anecdote est rapportée par Daniel Giraudon qui réunit dans Le Folklore des insectes et autres petites bestioles*, les traditions populaires bretonnes recueillies auprès des anciens.
    En Sarthe, il fallait se méfier d'une espèce de birouille qui hantait mares et puits.

    * éditions Yoran Embanner, 2011

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique