• Les bannières poétiques flottent à nouveau à la Suze à l'occasion du Printemps, lui aussi, poétique.

    Pour compléter la production des écoles, Michel Foucault a ressorti de la remise quelques bannières anciennes, ainsi cette Vache exposée à un emplacement choisi avec humour.*

    Yves BarréPhoto Michel Foucault

    * – Je ne partage pas cet avis (Marguerite)

    Quelques réalisations des écoles sur le site des Amis des Printemps poétiques.


    12 commentaires
  • Tout l'été, au Centre d'art FIAA (Fonds international d'art actuel) du Mans, exposition Vasarely, art et industrie.

    FIAA

    À l'occasion de cette exposition, Yannick Lefeuvre animera une visite imagée et imaginée autour de l'œuvre colorée et géométrique de Vasarely.

    Mercredi 7 juillet, à 11 h. Durée 1 h
    Tarif 15 € (1 enfant et 1 adulte) / 8 € par personne supplémentaire.
    De 3 à 11 ans.
    Inscriptions sur le site de FIAA (https://www.fiaa-lemans.com/)


    6 commentaires
  • Mercredi 19 mai : ouverture des terrasses. On s'est bousculé.

    Notre photo :

    Tombeau de Claude Terrasse

    14/11/25, cimetière Montmartre, tombeau de Claude Terrasse.*

    Compositeur, Claude Terrasse a mis en musique de la Chanson du décervelage d'Alfred Jarry.*

    Chanson du décervelage

     

    * Sources : gallica.bnf.fr


    8 commentaires
  • Yves Barré

    Ce pinceau et moi avions fini par devenir inséparables. Qu'attend-il encore de moi avec son unique poil ?


    8 commentaires
  • Avertissement

    Davantage paresse que manque d'inspiration, en ce jour de fête des travailleurs, je reprends un billet publié en 2007. En ce temps-là, les blogueurs faisaient circuler des questionnaires imités de celui de Marcel Proust – à propos dudit, l'an prochain, on fêtera ses 151 ans, s'il ne meurt pas avant !

     

    Yves Barré
    Sur un mur, Barcelone, mai 2005

     

    Aahhr !* Tagué. Questionnaire  à la con. « Je vais m'y coller rien que parce que c'est toi qui me le demandes !»** « Alors répondre aux questions, oui mais je ne désignerai personne...»  « Bon, je m'y colle. »


    1) Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4e ligne
    « La vie en tant que forme de l'être »
    Pascal Boulanger, L'Émotion l'émeute, Tarabuste éditeur.***

    2) Sans vérifier, quelle heure est-il ?
    Tôt.

    3) Vérifiez !
    Exactement.

    4) Que portez-vous ?
    Des lunettes. Une paire.*
    * Deux.

    5) Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ?
    Le blog de Martine... Aurais peut-être mieux fait de rester couché.

    6) Quel bruit entendez-vous, à part celui de l’ordinateur ?
    Le chuintement du lecteur de CD qui ponctue la fin du disque. Je retire l'Imparfait des langues, de Louis Sclavis. J'enchaîne avec Border la Linea de Lila Downs, dédié aux migrants mexicains morts en tentant de passer la frontière.

    7) Quand êtes-vous sorti pour la dernière fois et qu’avez-vous fait ?
    Ce matin. Compisser le compost.

    8) Avez-vous rêvé cette nuit ?
    Rêve récurrent. Je marchais sur l'eau.

    9) Quand avez-vous ri la dernière fois ?
    Le 27 mai 1962.

    10) Qui y a t-il sur les murs de la pièce où vous vous trouvez ?
    La carte des zones "large" de Météo France : Viking, Utsire, Cromarty, Forties, Fisher...

    11) Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez ?
    Un porte-monnaie.

    12) Quel est le dernier film que vous avez vu ?
    Le film étirable sur la barquette de compote du petit déjeuner.

    13) Avez-vous vu quelque chose d’étrange aujourd’hui ?
    Oui.

    14) Que pensez-vous de ce questionnaire ?
    La même chose que vous : dégoûtant !*
    * d'après Coluche

    15) Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore
    Je serai absent le 11.

    16) Quel serait le prénom de votre enfant si c’était une fille ?
    Ève.

    17) Et si c’était un garçon ?
    Adam.

    18) Avez-vous déjà pensé vivre à l’étranger ?
    Surtout pas. "Il n'y a pas le tour de France", comme disait Arielle Dombasle.

    19) Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du Paradis ?
    Imposteur !
    – Toi même.

    20) Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde, en dehors de la culpabilité et de la politique, que changeriez-vous ?
    La couche du petit.

    21) Aimez-vous dansez ?
    La Carmagnole.

    22) Aimez-vous Georges Bush ?
    J'apprends qu'il est marié. C'est sans espoir.

    23) Quelle est la dernière chose que vous ayez regardé à la télévision ?
    La mire.

    24) Quelles sont les 4 personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ?
    Sans compter Martine, j'ai peu d'amis. Je les ménage.

    Hors sujet : Pourquoi Bonjour Alexandre ?
    À chacune de nos rencontres, Alexandre s'inquiète de ma capacité à produire une page quotidienne... En voilà une de plus. Sans effort. Merci Martine. Bonjour Alexandre.


    * Gotlib, Rubrique à brac, tome 3, Dargaud, 1972, p. 13
    ** Toi s'adresse à Martine qui m'avait refilé la patate tiède.
    *** Aujourd'hui, voici : « et le rire, la confiance, recommencer la », extrait de Ricochets, de Sophie Marie van der Pas, Polder 190, Décharge et Gros Textes, 2021


    2 commentaires
  • Yves Barré

    Village va devoir résister.
    Pas contre le Romain, mais contre l'Administration qui menace de fermer une classe de l'école primaire à la rentrée prochaine.

    Pour les riverains : manifestation à Tennie (72), samedi 20 mars, à 10 h 30.

     

    Ci-contre, affiche en sérigraphie, contre une fermeture d'école dans les années 80.


    10 commentaires
  • Statuette mexicaine

     

    À quel âge partir pour ne pas manquer  l'heure du jugement dernier ?

    J'entends qu'on me répond :

    « Au-delà d'un certain âge, je pense qu'il est de l'ordre des choses de partir et je pense que ce qu'on peut éviter, c'est de partir seul. Et c'est ça je pense, à partir d'un certain âge qui est le plus douloureux.»*

    Si je prête attention au vers du poète** « Partir c'est mourir un peu », dois-je entendre :

    – Au-delà d'un certain âge je pense qu'il est de l'ordre des choses de mourir un peu et je pense que ce qu'on peut éviter, c'est de mourir un peu seul.»

    Partir, est-ce s'éteindre ?

    – Au-delà d'un certain âge je pense qu'il est de l'ordre des choses de s'éteindre et je pense que ce qu'on peut éviter, c'est de s'éteindre seul.»

    Ou est-ce clamser, comme dit le populaire qui a moins de pudeurs ?

     


    * Professeur Xavier Lescure sur France Inter. « À 80 ans, alors c'est un peu stupide de mettre un seuil, mais au-delà d'un certain âge, effectivement, je pense qu'il est de l'ordre des choses de partir et je pense que ce qu'on peut éviter, c'est de partir seul. Et c'est ça je pense, à partir d'un certain âge qui est le plus douloureux.»
    Ces propos sont sortis du contexte (lire le Rendez-vous de la médiatrice du 29 janvier 2021) : c'est à l'euphémisme que je cherche noise.
    ** Premier vers du Rondel de l'adieu, de Edmond Haraucourt (1890).

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique