• Cette année, le Blue Monday tombe un lundi

    Blue Monday : ce lundi 20 janvier serait le jour le plus déprimant de l'année (les journaux).*

    C'est le moment de mettre Noir, c'est noir dans le mange-disque.
    À propos, la semaine dernière, je me suis rendu aux vœux du maire. Après les discours, on partage la galette. Parmi l'assistance, un quidam arbore un crucifix d'une taille respectable. M'enquiers auprès de mon voisin, de l'identité du porteur de breloque  :
    – Ce n'est pas le curé, icelui porte la croix de Johnny, le chanteur !

     

    Ci-contre : ordinateur en panne (vue interne)

    * Source : Le Journal des femmes


    18 commentaires
  • Yves Barré

    Les meilleurs des vœux

    ceux qui font la nique à la vie

    quand elle joue au con

    avec vos nerfs vos artères vos issues

    votre peau vos cervelet cervelas cerveleau

    votre cœur et vos palpeurs votre estomaqueur

    des vœux qui vous y clouent

    ni au pieu ni à la croix.

     

    (Cela valait pour les vœux de 2014. Cela vaut toujours. Restez en bonne santé.)


    14 commentaires
  • Vœux Allonnes 2020Rémy le Guillerm, Vœux mairie d'Allonnes 2020

    La mairie d'Allonnes (72) confie chaque année, à Rémy le Guillerm, l'image de sa carte de vœux.
    Pour illustrer Victor Hugo – Savoir, penser, rêver. Tout est là. –, Rémy le Guillerm a invité 72 ami·e·s à poser devant l'objectif d'Arnaud Derouet, du Studio photo JM2.
    La mise en scène organise joyeusement le savoir en lévitation : espace sidéral de lumière étoilée pour un voyage de groupe.
    Je suis de ce voyage.


    10 commentaires
  • Un mètre

    Un génie visite régulièrement mon atelier en mon absence.
    Renforce une étagère, remplace une ampoule grillée, charge une bûche dans le poêle...
    Cette fois, il a restauré la poignée de ma règle – l'était toute cassée.
    Et comment ? En découpant le dossier d'une... chaise.
    Reconnaissons un sens de l'humour affirmé.

     


    8 commentaires
  • Pour marquer la parution du vingtième numéro du  magazine Pause*, l'Atelier de Groutel a édité la carte suivante.
    Linogravure de Jean-François Hémery, poème de David Dumortier, composition typographique et tirage de Jacques Renou.

    Pause
    Cette carte est glissée dans le tout frais numéro du magazine qui met en lumière : Aline Clair, design sonore ; l'équipe du Théâtre de Chaoué ; Erick Leprince, peintre ; Anima ex-musica, projet qui recycle de vieux instruments de musique en insectes géants** ; Rachel Rajalu, philosophe ; Jacques Renou, typographe.

     

    * Magazine Pause, à retrouver sur le site magazinepause.fr.
    ** Quelques images de ce bestiaire remarquable.


    8 commentaires
  • La Croix 11.11.13

    Entrefilet paru dans le journal La Croix du 11 novembre 1913.

    « Antimilitaristes.
     Un taxi-auto passait, boulevard de la Villette. À l'arrière du véhicule était une grande pancarte avec cette inscription : "les Martyrs de 1910". Debout, dans le taxi, quatre jeunes gens braillaient à tue-tête : "À bas l'armée !"
    Des agents ont arrêté le taxi. Deux des manifestants ont pris la fuite. Les deux autres ont été conduits au commissariat de police. Ce sont : Georges Deschaux et Louis Prunet, 23 ans, habitant Aubervilliers. Tous deux avaient été libérés le matin même. Ils vont être poursuivis.»

    Que sont devenus ces mauvais patriotes un an plus tard ?

    Le site Mémoires des hommes nous apprend qu'un Louis Prunet, matelot de 3e classe sans spécialité, est mort pour la France, des suites de blessure par un obus ennemi dans la casemate babord arrière du Suffren, le 18 mars 1915. Né à Bagnolet, en 1896, n'avait alors que 19 ans.

     

     

    Illustration : journal La Croix, 11 novembre 1913


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

     

    Faute de chrysanthème, une fleur.

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique