• Coline et Bernard Bruges-Renard exposent à la chapelle de St-Céneri-le-Gérei (Orne), à l'occasion des 30e rencontres des peintres, les 14, 15 et 16 mai 2016. Coline, ses dessins, peintures et éditions ; Bernard ses photos.

    Coline & Bernard Bruges-Renard


    9 commentaires
  • 30 ans pour un accident nucléaire majeur, c'est le bel âge !

    Tchernobyl

    Gribouillage, un peu énervé

     


    17 commentaires
  • Chapeau
    Lit de la Loire à sec et à Saumur – septembre 2015

    Panama pampers. À qui veut-on faire porter le chapeau ?
    Pris la main dans la cassette, un Premier Ministre déclare : « C'est pas moi, c'est ma femme ! »
    Ya des calottes qui se perdent !


    6 commentaires
  • Pascal Grignoux

    En plus de sa beauté plastique, cette œuvre de Pascal Grignoux, ferronnier d'art, permet de prédire l'avenir.

    Grâce à sa partie mobile et la conjonction de deux trigrammes, elle répond à une question posée au préalable. Le hasard m'a attribué le Ciel ( ☰ ) sur le Vent ( ☴ )  que le Yi Jing* traduit par " Nuages épais, pas de pluies en nos contrées de l'ouest ".

    Même si je déploie la plus fertile imagination, ça ne répond pas à ma question.

    Néanmoins, il n'a pas plu.

     

     

     

     

    * Yi Jing : manuel chinois de divination fondé sur l'interprétation des 64 hexagrammes résultant de la combinaison des huit trigrammes suivants
     ☰ ☱ ☲ ☳ ☴ ☵ ☶ ☷


    14 commentaires
  • Sous-bois

    Entendu, dans la rue :
    « Le poète qu'a fait les feuilles mortes se ramassent à la pelle, comment qu'il s'appelle déjà ? »


    15 commentaires
  • Printemps poétique La Suze

     

     

    Deux vues de la Suze, en poésie.

    Quand on revient de la poste, après avoir touché un mandat, Andrée Chedid nous accueille.

    Quand on descend du car, à 17 h 12, on a vue sur Boris Vian, Guillaume Apollinaire, Aimé Césaire et Guillevic.  Connaît-on meilleur comité de réception ?

     

    Printemps poétique La Suze


    14 commentaires
  • Après avoir acheté aux Anglois une bague portée par Jeanne d'Arc, le Puy du Fou envisage de se procurer l'allumette utilisée pour mettre le feu au bûcher.
    Afin d'éviter qu'un malhonnête refile au Puy du Fou, n'importe quel morceau de bois calciné, rappelons les révélations publiées par Ahoui (le blog), en janvier 2007.

    boîte de l'allumette« On sait aujourd'hui que le bûcher n'a pas été allumé avec un briquet mais avec une allumette de sûreté. Cette allumette, consumée en partie (c'est bien naturel), a été retrouvée en 1983, par une technicienne de surface lilloise en vacances à Rouen où elle est conservée - l'allumette, pas la technicienne - depuis au musée qui porte son nom - de Jeanne d'Arc, pas de l'allumette. Vous trouverez en pièce jointe (ci-contre ou ci-dessus selon votre navigateur) une photo de la boîte dans laquelle est rangée l'allumette.

    JeanneLa conservatrice du musée ne m'a pas autorisé à en soulever le couvercle.»

    - Quelqu'un a du feu ?
    - Désolé, je ne fume plus.
    - Passez-lui votre Zippo.
    Ce qu'on lit sur le document ci-contre pouvait laisser croire à une mise à feu par briquet. Ce document est un faux authentique : le Zippo n'a pas encore cent ans !.


    * 376.883 euros. Ah oui quand même !
    Source : Le Puy du Fou reprend l’anneau de Jeanne d’Arc aux Anglais


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique