• Noisette On n'a sans doute pas oublié que le samedi 5 avril (voir Noisette, du 6 avril), un pic épeiche déposait clandestinement une noisette dans la fente du chêne de la cour.
    La voie dégagée de tout être humain ou félin, il a pu ouvrir du bec sa noisette. Pas certain qu'il ait trouvé son bonheur.

    À propos de bonheur, Fabrice Milleville a rafraîchi son site. Le jour où tout se retournera, faudra faire bien attention à se trouver aux bons endroits, si c'est le cas de le dire... (C'est lui qui le dit.)


    10 commentaires
  • Dans la fente du chêne à Jacques Brémond

    Le pic épeiche a attendu ton départ pour caler sa noisette. Dans la fente du chêne de la cour.


    s'il y a une logique
    dans l'assiette
    il est aussi possible
    de manger

    une salade
    dans un trou


    Aaron Shabtaï

    Première lecture (Le poème domestique II)
    traduit de l'hébreu par Michel Eckhard-Elial
    éditions de l'éclat, 1990




    6 commentaires
  • Pas le feu. Mais demain on découvre la nouvelle promotion des poètes du chemin de Durcet.
    Ci-contre l'illustration d'un poème de Pef où il est question d'un chat qui pense et d'un radiateur, sur la balise 12 de l'année poétique durcetoise qui s'achève.

    – Les pattes postérieures du tigre et de la chaise méritent une observation attentive.
    – Puisque tu le dis...
    – Et on reverra avec plaisir – et profit – Partage de l'univers.

    8 commentaires
  • – Je sais... Je sais... J'aurais dû anticiper...
    – Tu étais sans doute très occupé ?
    – Voilà... Lisez toutefois qu'il sera au salon... Avec son compère... Et cet autre encore...
    – Cette autre ?
    – Si tu préfères.
    Salon
    (illustration d'après document Printemps poétique de la Suze)

    6 commentaires
  • kaarina06.jpg L'espal, le Mans – 27 mars 2008, 20 h

    Good morning, de Kaarina Kaikkonen, est en place entre les tours et le centre culturel de l'espal. Et va vivre au gré des vents jusqu'à l'été.
    Un diaporama de l'installation sur le site de l'espal.


    13 commentaires
  • kaarina05.jpg L'espal, le Mans – mars 2008

    Voilà comment un volume d'encyclopédie,* un atlas et quelques autres ouvrages s'élèvent au rang d'œuvres d'art selon Kaarina Kaikkonen. Tout le savoir jaillit de la reliure.

    Un précédent article annonçait le volume 6, il s'agit, en réalité, du volume 8.

    6 commentaires
  • Kaarina Kaikkonen L'espal, le Mans – mars 2008

    Kaarina Kaikkonen Encore une belle journée d'assistant. Le volume 6 d'une encyclopédie en dix volumes et un atlas richement illustré vont changer de statut.

    La grande photo montre un plan rapproché d'une sculpture de Kaarina Kaikkonen. La petite photo : l'œuvre dans son ensemble.

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique