• Art de trouver ce qu'on a cherché un peu quand même

    Yves Barré

    Où l'on retrouve la caricaturistesse Claire Villeneuve (billet du 8 mars & commentaires).

    Claire Villeneuve a illustré les Petits  poèmes  du  terroir  languedocien de Yves Blanc, parus à Montpellier en 1921.

    Où l'on retrouve Yves Blanc chez Guillaume Apollinaire dont elle fut la marraine de guerre.

    POUR Y. B.

    Bien qu’il me vienne en août votre quatrain d’avril
    M’a gardé de tout mal et de toute blessure.
    Votre douceur me suit durant mon aventure
    Au long de cet an sombre ainsi que fut l’an mil.

    Je vous remercîrai s’il se peut je l’assure
    Quand nous aurons vaincu le Boche lâche et vil
    Dont la vertu française a ressenti l’injure.

    G. A.
    Aux Armées, 16 Août 1915

    Yves Blanc, la chère nouvelle amie, est un des pseudonymes de Jeanne Burgues-Brun (1889-1970)

     

     

    Les lettres à sa marraine de Guillaume Apollinaire, en ligne ici.

    Ci-contre : photo YB, 2004

    « 1942Quelque chose qui cloche »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Mars 2023 à 06:42

    Savoureuse correspondance, merci pour le lien... Guillaume avait la plume facile...

    (Remarque personnelle : pas un mot concernant son demi-frère, Aléa Ripolin, mais bon...)

      • Dimanche 12 Mars 2023 à 11:39

        Et pourtant, ce "Ponts" qu'on lui connaît révélait une voie poétique neuve.

    2
    Dimanche 12 Mars 2023 à 09:27

    un livre chez Bruno Doucey de Raphaël Jerusalmy : "les obus volaient à pigeon vole" : où on imagine les derniers jours du poète dans les tranchées...

    signé : en souvenir

    3
    Dimanche 12 Mars 2023 à 11:36

    Poète qui joue avec les mots comme on joue avec le feu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :