• Aube

    J'ai en main le magnifique Brumes d'aube d'Anne Certain, dernier Choisi de l'Atelier de Groutel.

    Sur la couverture, Jacques Renou annonce s'être livré à un pillage dans l'œuvre de l'auteure. Plutôt que pillage – rapine et maraudage – j'y apporterais nuance de grappillage. Comme on grappille groseilles au verger. Du bout des doigts. Puis, comme on fait, en bouche, éclater les baies, langue pressée contre palais.

    Pour dire tout le plaisir que me donne la lecture de ce recueil et comment il réveille l'imagination, je ne saurais rien ajouter à l'introduction de l'éditeur (lire ici), hormis ce dessin. Inspiré des vers d'Anne Certain :
    [...]
    Ne reste de nuit
    que la découpure
    de six cormorans
    cloués comme des enseignes
    émaillées
    sur le mur de lumière.

    Six cormorans
    "Ne reste de nuit...", papier déchirés collés & acrylique sur carton, 10 x 33 cm

     

     

    « T'as pire ?Tricot »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 06:56

    Lu et approuvé...
    C'est une façon pour Anne de donner de ses (bonnes) nouvelles...

    Bravo pour le rebond graphique !

    Côté pratique pour les amateurs : livre rare à se procurer auprès de Jacques Renou - atelier de Groutel -

    25, Groutel 72610 Champfleur, (de mémoire), 20 euros, port compris.

    2
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 07:07

    Un très beau recueil qui s'ajoute à ma collection de "Choisi"

    3
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 08:04

    Six noirs cormorans


    Sur la berge de la nuit


    La pêche fut bonne

    4
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 11:15

    tu fais cormoran de toute lecture.

    signé : pauvre pêcheur

    5
    K
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 18:48

    C'est lumineux. Bravo.

    6
    Yannick
    Samedi 20 Décembre 2014 à 05:46

    Ils sont encore morts en martyrs ces cormorans nocturnes...


    Poésie qui touche au cœur !

    7
    Samedi 20 Décembre 2014 à 10:32

    @Topa – En deux mots, tu as tout dit.

    @Minik do – Si tu venais à déménager, entoure-les de la plus grande attention.

    @Lily – Si on peut parler de pêche en poésie, on n'oubliera pas le temps passé à dresser le cormoran.

    @thé âche – De l'influence de mon signe astrologique !

    @K – Tu veux parler de l'image poétique... 

    @Yannick – À jouer avec les mots, gardons-nous de perdre plume.*
    * Je sais bien qu'aujourd'hui, on utilise plutôt un clavier.

     

    8
    Léonie Laroue
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 22:14

    Merci beaucoup, Yves, de cette critique élogieuse et de cet accompagnement graphique qui colle parfaitement au poème qui t'a servi de prétexte. Avec toute mon amitié.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :