• Avec des glaçons

    Sapin

    Le Collins* choisit avec soin les exemples de ses définitions. Ainsi pour pastis (traduction : pastis – pas de faux-ami à l'heure de l'apéro !), on peut lire : « Seul Charles Napoléon [...] sirote un pastis au café Le Premier Consul.»  

    Si "boire un pastis" figure environ 600 fois sur le net, "siroter un pastis" apparaît plus de 15 000 fois – c'est dire s'il fait soif.
    En revanche et bien que c'en soit la saison, occurrence nulle pour "siroter un sapin".
    – Aurions-nous plus de chance avec "siroter un érable" ?

     

    * Dictionnaire anglais–français, français–anglais.

    « Tiens... je l'aurais bien vu avec la barbe »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 05:50

    - Tabernac' !... i' m'a r'connu !... (Charlebois)

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 09:40

        Et ce n'est pas un pastis, mais un café grognard, cocktail à base de Mandarine Napoléon !

    2
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 07:29

    "Le premier consul",le premier qu'on saoule aussi...

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 09:43

        On veillera à ne pas intervertir les lettres du consul !

    3
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 08:19

    siropter

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 09:45

        On devrait te confier la rédaction du dictionnaire ;-)

    4
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 11:33

    on ne va pas en faire tout un pastis, d'autant que les bons produits se font rares et dispendieux

    signé : cas d'os

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 09:47

        Tu veux parler de l'eau qu'on verse dans le jaune ?

    5
    K
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 11:50

    Charles-Napo passa ensuite à la fine.

    Sic transit gloria mundi.

      • Lundi 19 Décembre 2016 à 09:49

        Et le transit, il l'aidait en gardant la main sur l'estomac.

    6
    Lundi 19 Décembre 2016 à 22:57

    Permettez-moi de vous donner 2 informations, histoire de vous instruire.

    1 Il n'y a pas de pastis dans Marius, la pièce de Pagnol, 1931. C'est un mandarin-citron-curaçao que César prépare à l'intention de son fils Marius (la règle des 4/3).

    2 Connaissez-vous le pastis Henri Bardouin? Il est sans pareil, à base de 65 composants naturels. Acheté par Pernod-Ricard, il a recouvré son indépendance en 1990. Vous pouvez le déguster à L'Epicerie du Pré. Publicité actuellement non rémunérée.

      • Mercredi 21 Décembre 2016 à 23:16

        1 – Histoire de s'instruire aussi : le gouvernement de Vichy avait interdit le pastis. Il a fallu attendre (19)51 pour que la prohibition prenne fin.
        2 – Passe au comptoir, on t'offrira l'eau !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :