• Avis de rafales

    Abricotier

    Abricotier à l'approche de l'hiver – La Suze (72)

     

    Les vents de la nuit vont finir de dépouiller l'abricotier. Au petit jour, il sera tout en bois, comme le sont les arbres en hiver selon Jules Renard.

    « S'émerveillerÀ la noix »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 05:37

    Une certaine filiation entre Renard et Renaud :

    ".../... l'arrête sa Simca 1000 auprès d'un arbre en bois.../..."

                                               (Renaud, Le retour de Gérard Lambert.)

    Cela dit, les arbres ont eu chaud cette nuit...

    2
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 06:24

    Rafales de vent ici aussi. Quand le jour se lèvera, j'irai photographier la vigne. Hier encore elle était tout de lumière.

    3
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 06:57

    le vent me bouscule..je n'aime pas le vent

    4
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 08:38

    Les arbres et, ici, un barnum qu'un coup de vent plus violent a arraché. Il a fallu dans la nuit couper au cutter la toile empêtrée dans la structure de tubes.

    (Je venais tout juste de poster ce billet)

    5
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 08:40

    Je vais débarrasser le jardin des débris du barnum (lire plus avant).

    6
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 08:45

    « Mais s'il n'y avait pas de vent,

    je me demande comment

    voleraient nos cerfs-volants. »

    (Jean Naty-Boyer)

    7
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 13:52

    À lire : Le grand vent du poète occitan Bernanrd Manciet, écrit en 2000.

    8
    L.D
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 14:49

    A Porto aussi les feuilles sont tombées...

    9
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 23:09

    Puisque tu me le souffles...

    10
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 23:10

    Ils n'avaient qu'à faire attention...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :