• Avoir ou pas pied

    Yves Barré

     Dessin du 14.12.20
    Il s'en faut de peu qu'elle marche sur l'eau
    encre de Chine et acrylique sur papier, 39 x 26,5 cm

     

    Qui trouverait de la démesure dans la longueur des bras adresse le même compliment à Cézanne pour son portrait du Garçon au gilet rouge.

     

    Paul Cézanne  Source : Société Paul Cézanne

    « Architectures »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Décembre 2020 à 06:31

    on descend des singes, des atèles peut être.. j'aime beaucoup cette série, tu es, là, frais et génial..

      • Jeudi 17 Décembre 2020 à 21:33

        Et le singe descend de l'arbre... Ce monde frise la perfection.

    2
    Jeudi 17 Décembre 2020 à 07:28

    A en juger à la position des mains sur les hanches, elle a dû s'entraîner à marcher sur l'eau à la surface d'un lac irlandais...

    3
    yannick
    Jeudi 17 Décembre 2020 à 08:25

    Elle vient me prendre dans ses bras.

      • Jeudi 17 Décembre 2020 à 22:31

        On peut rêver.

    4
    Jeudi 17 Décembre 2020 à 10:59

    tu te permets Paul Cézanne la comparaison est forte (outrecuidante ?) ces artistes essentiels 

    signé : encore (en corps)  

      • Jeudi 17 Décembre 2020 à 22:39

        Ne vois-tu pas que mon dessin a libéré Paul Cézanne qui s'est autorisé à exagérer la longueur de l'humérus du garçon pour que le coude repose sur la table.

    5
    Vendredi 18 Décembre 2020 à 20:00
    Re-rebond pour "le bleu est une couleur chaude" (c'est dire si je suis tes billets...)
      • Vendredi 18 Décembre 2020 à 21:54

        De mon côté, je fréquente des geais bleus (c'est dire si j'apprécie tes précieux conseils de lecture...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :