• Baise à bouquette

    Lors d'un passage chez les Caphys, tauliers du recommandable blog Cafardages, j'ai découvert l'invitation de Lilou à mettre en vedette des expressions anciennes : « Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez.»  (Les Soleils de Lilou)


    Il lui donne un baiser dans le cou.

    Bientôt on le verra faire un baise à bouquette. Donner un baiser sur la bouche, selon une goûteuse expression du Nord, Pas-de-Calais.1

    Bouquette a disparu des dictionnaires contemporains.

    On la trouvait : chèvre, chevrette en Champagne2 ; blé sarrasin3 ; couronne de branches dans le Centre4 ; crêpe 5 à Liège (légère assurément) – « Il y avait alors de petits farceurs qui commandaient une bouquette cuite d'un seul côté, et quand ils l'avaient sur la main, la grand affaire était d'appliquer le côté non cuit sur la joue de la marchande ! Inutile de dire que pour ce jeu-là, il fallait de bonnes jambes.»

    Yves BarréCouple, 1998, acrylique et pigments sur papier glacé, 34 x 32 cm

     
    1. Pascale Lafitte-Certa, Les plus belles expressions de nos régions, Points, 2012.
    2. Prosper Tarbé, Recherches sur l'histoire du langage et des patois de Champagne, 1851
    3. Joseph Favre, Dictionnaire universel de cuisine et d'hygiène alimentaire, 1889-91
    4. Paul Guérin, Dictionnaire des dictionnaires, XIXe
    5. August Hock, Mœurs et coutumes bourgeoises au pays de Liège, 1872-74.

    « De l'urgence du baiserEn marge »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Avril à 06:48

    Les notes en bas de page révèlent tout le sérieux de ta recherche... C'est impressionnant !...

     

    (Pour ta gouverne, j'ai le souvenir d'un mot normand du Cotentin : "pouquette" (pas "la" plage de Thaïlande) qui veut dire "poche".)

      • Mercredi 1er Avril à 22:12

        Quand on aime, on ne compte pas.

        En Maine, la poche est le sac en toile de jute.

    2
    yannick
    Mercredi 1er Avril à 08:48

    Enfant, on chantait " Bique et Bouc et roudoudou !" et en cachette des maîtresses, dans les coins de la cour,

    on se montrait nos mystères.

      • Mercredi 1er Avril à 22:13

        Il me vient soudainement l'image du petit Marcel Dassault montrant ses mystères à la récré.

    3
    Mercredi 1er Avril à 11:11

    ta bibliothèque est très chargée

    signé : bouc teint

      • Mercredi 1er Avril à 22:17

        J'ai vaguement entendu que cette période de confinement serait bien employée au rangement de la des bibliothèques de la maison. Ce serait mettre en péril un corps déjà usé par les ans !

    4
    Mercredi 1er Avril à 14:32
    célestine

    C'est charmant et primesautier tout ça !

    •.¸¸.•*`*•.¸¸

      • Mercredi 1er Avril à 22:17

        Savoureux, vraiment.

    5
    Vougeot
    Vendredi 3 Avril à 14:03

    La baise à la bouquette était très répandu chez les chevriers, semble-t-il. Daudet l'a lui même employé dans la première version de son conte favori, - l'a raturé par la suite sous la pression de son éditeur. On peut le regretter. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :