• Baiser sur la joue

    Yves BarréMonument à Louis Voraw Zborowski, Le Mans

    On croisait dans le parc de Tessé au Mans, un monument élevé en reconnaissance et hommage à l'animateur de la locomotion mécanique, le comte Louis Vorow Zborowski (1895-1924). Sa vie trépidante s'étant brutalement achevée – bolide contre un arbre – au Grand Prix d'Italie, je parlerai du roi de Rome.
    « Un jour que Bonaparte revenait de la chasse, harassé de fatigue, il fit prier Marie-Louise de venir le voir. Elle vint. L'empereur la prit dans ses bras, et lui donna un gros baiser sur la joue. Marie-Louise prit son mouchoir et s'essuya. — Eh bien ! Louise, lui dit l'empereur, tu te dégoûtes donc de moi ! — Non, répondit l'impératrice ; je m'essuie ainsi par habitude ; j'en fais autant pour le roi de Rome.»*
     
    * Mémoires de Constant, premier valet de chambre de l'Empereur, sur la vie privée de Napoléon, sa famille et sa cour, tome IV, Paris, 1830, p. 336 « Lettre à Émile

    « Ça, c'était avantDe l'urgence du baiser »

  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mars à 07:44

    L'empereur se trouva fort dépourvu quand la bise fut venue...

      • Samedi 28 Mars à 21:54

        Était-ce raison pour aller quereller sa voisine ?

    2
    yannick
    Samedi 28 Mars à 07:45

    Elle, elle a gardé sur sa joue gauche mon baiser fougueux !

      • Samedi 28 Mars à 21:56

        Et lui croquer le nez dans ta fougue... n'était-ce pas déraisonnable ?

    3
    Samedi 28 Mars à 07:54

    Que c'est mignon, cet élan du coeur !...

      • Samedi 28 Mars à 21:57

        Moi aussi, cela m'émeut.

    4
    broutilleb
    Samedi 28 Mars à 08:13

    décidément tu frôles les interdits

      • Samedi 28 Mars à 21:57

        Non, je me prépare seulement à vivre des jours meilleurs.

    5
    Rodger
    Samedi 28 Mars à 21:11

    Constant, veilleur, mais aussi petit rapporteur.

      • Samedi 28 Mars à 22:03

        Rapporteur mais d'équerre.
        (Désolé, les bons mots ne marchent pas à tous les coups ! Ça demande de l'entraînement. J'y retourne.)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :