• Bouteilles

    Certains souvenirs ont la peau dure. J'avais 8 ans. Et, pour un concours de dessin dont le thème devait être la tempérance, j'avais choisi de représenter une bouteille de vin rouge.
    Je n'ai jamais oublié mes difficultés à obtenir une symétrie parfaite dans les courbes de la bouteille ni à m'approcher des nuances du breuvage avec mes seuls crayons de couleurs.

    Bouteilles

    Patrick Bouleau. Bouteilles, décembre 2011. 30 x 30 cm. Collection privée.

    Patrick Bouleau n'a pas le souci du choix du thème. Il peint des bouteilles. Avec obstination. Des minces, des ventrues. Des timides, des renfrognées, des qui se poussent du col. Des demi-pleines, des aux trois-quarts vides. Des solaires, des lunaires, des chargées de pluies. Droites sur leur cul ou couchées dans le caniveau. Des brunes, des blondes. Des transparentes, des translucides, des opaques...
    La bouteille est prétexte à jeu de composition, jeu de couleurs, jeu de matière.
    Avec l'acrylique et le sable, refait le verre, refait le monde.

    Patrick Bouleau sur le net.

    « Cherokee encorePas de chance »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Samedi 27 Septembre 2014 à 07:23

    Voilà un peintre qui ne craint pas les embouteillages et qu'on paiera en liquide !


    Le papotier sur le cul...

    2
    Samedi 27 Septembre 2014 à 08:14

    La tempérance ... à 8ans ! Je me demande comment les participants ont représenté cette fameuse vertu qui ne se rapporte pas qu'à nos climats ... Quant aux bouteilles et aux cruches, je me souviens itou de m'être exclamée "Ah, mais c'est facile !" en esquissant la première courbe et d'avoir gommé moult fois la seconde, sans savoir à l'époque que l'absence de symétrie pouvait révéler beaucoup de charme.

    3
    Samedi 27 Septembre 2014 à 09:05

    on sombre et j'aime

    4
    Samedi 27 Septembre 2014 à 09:31

    d'autant que les bouteilles induisent des perspectives aléatoires avant ou après absorption des contenus.

    signé : à notre sans thé

    5
    martine
    Samedi 27 Septembre 2014 à 10:36

    bouteilles à moitié pleine.....à 8 ans tu les peignais vides? était-ce plus facile après les avoir bues........?

    6
    Samedi 27 Septembre 2014 à 11:02

    Bonjour,

    Pas facile de peindre des bouteilles, surtout à 8 ans ... 

    7
    Samedi 27 Septembre 2014 à 12:10

    (Après visite du site:) sur bon nombre de toiles m'apparaissent des groupes de silhouettes.

    Ai-je trop bu?

    8
    Samedi 27 Septembre 2014 à 23:06

    @yannick – sur le cul... de bouteille.

    @Lily – Je dis tempérance pour simplifier. Ce devait être quelque chose comme l'abus d'alcool nuit à la santé. Ç'aurait pu être Un verre ça va, trois verres bonjours les dégâts, mais le slogan n'était pas encore inventé.

    @FreeB – Ses couleurs sont généralement plus vives.

    @thé âche – Sans compter que le verre fait loupe et qu'on voit double.

    @martine – Je me rappelle avoir tenu à dessiner le vin. Et il n'y avait pas la couleur vin rouge de table dans ma boîte de crayons.

    @Une fleur de Paris – Surtout quand tu as perdu de la fraîcheur de la petite enfance et que tu te rends compte que ta main n'est pas foutue de reproduire ce que voit ton cerveau.

    @laurent – Ton imagination te joue des tours. Plus sérieusement, voici ce que dit Patrick : « Certains y ont trouvé une forme humaine, d’autres des paysages urbains…»

    9
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 08:37

    je les trouve bien sympathiques ces bouteilles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :