• Ça a l'air tout conte...

    Trois petits cochons qui couraient dans l'herbe

    Depuis qu'il s'est mis à son conte, Yannick Lefeuvre a accumulé une expérience et développé une réflexion dont il fait part dans Paroles de conteur !  Sous-titre : Ça va mieux en le disant !!!
    Dès le début, le ton est donné. On se frotte au dit, au disant, au dire... ladada ! Mais pas à la disette.
    Parmi les raisons d'entendre ce qu'il écrit :
    « Je suis convaincu [...] que l’écoute de ce genre de récit modifie l’approche de l’autre, l’approche de soi, gère les pulsions agressives inhérentes à tout être et place l’imaginaire à sa juste place [...] être la meilleure chance qu’on ait contre la pire des énergies.»
    Ou encore, cette invite aux lecteurs-lectrices à solliciter leurs imaginations. « Si de plus, elles sont en écho avec les miennes, je suis preneur et si elles ne le sont pas, même chose, ça m’intéresse… et on en parle ! »

    Le livre est disponible chez Edilivre, maison d'édition alternative (sic). Autre titre : Petit traité du bon usage des contes. On peut lire les premières pages de chacun des livres.

    « Manière deVous reprendrez bien un peu d'état d'urgence »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:02

    No comment !

    mais merci aux trois petite cochons !

    2
    K
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 07:51

    Les bons contes font les bons avis !

    3
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 09:14

    Bon vent à ce livre et que vive le conte !...

    4
    Martine
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 10:23

    Ce livre a l'air prometteur ...........tout conte fait......

    5
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 15:27

    peut être nous racontera t il ses livres ?

    signé : tout compte fait

    6
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 16:55

    Yannick, les fleurs écarlates, Laurence ... Souvenirs ! Mais quand revient-il sur Angers ?

    Les quelques phrases que tu cites de son bouquin sont alléchantes.

    7
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 22:21

    @Yannick – Tu as vu qu'ils couraient dans l'herbe.

    @K – J'en toucherai un mot à mon percepteur.

    @Topa – Le conte est bien un cousin de la poésie : rigoureusement indispensable.

    @Martine,  @thé âche – C'est une réflexion appuyée sur une expérience solide. Même à ce niveau – de méta-conte – Yannick nous emporte dans ses mots.

    @Lily – C'est encore plus intéressant, me semble-t-il, pour celle qui a une pratique, de l'écrire ou du dire.

    8
    Samedi 23 Janvier 2016 à 15:04

    Bonjour,

    Je découvre voter blog grâce à Françoise de Photo Dilletante.

    Belle univers. Je ne peux qu'adhérer au fait de conter des histoires !

    @ bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :