• Ça ? Un poète ?

    Abribus

     

    En dépit de son attachement à la rime, ce graffeur n'a pas laissé, sur l'abribus, la prose la plus élégante.

    Abribus à Pontivy – août 2011

     

     

    Ne confondons pas

    Âne culotte et culotte de cheval.
    « OmbresFonds de bouteilles »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Août à 05:20

    - L'a dû manger d'la lotte !...

      • Jeudi 10 Août à 22:49

        – Waterzoï ! aurait dit le capitaine Haddock.

    2
    Mercredi 9 Août à 10:40

    À des fins culturelles, signalons qu'un abribus se nomme aussi une "aubette"

      • Vendredi 11 Août à 09:26

        L'aubette : pour les bus du petit matin.

    3
    Mercredi 9 Août à 11:00

    avec un peu de flotte ces rimes seront pâlottes, sur l'aubette la rime s'enrhume

    signé : qui qui essuie ?  

      • Jeudi 10 Août à 22:50

        Qui qu'essuie ? Les gars d'la commune.

    4
    Mercredi 9 Août à 11:44

    faut rien avoir dans le froc !

      • Jeudi 10 Août à 22:51

        Ça déforme les poches !

    5
    Hier à 16:20
    Cristophe

    Ce type n'est pas mon pote.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :