• Cavales

    Chevales qui pleurent

     

    Chevales qui pleurent
    2020, crayons sur papier kraft, A4

     

    Sans vergogne, j'emprunte à Jean-Pierre Verheggen, sa graphie de l'equus caballus.*

            Uh ! La Musique ! Hue, avec la Chevale !
            Dia A dada et bossa-Nova d'vinaigre.**

     

    * Ce latin est d'un chic !
    ** du poème Chevale, dans La Grande Mitraque, Fagne, 1968

     

    « Premier mai »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Mai à 06:03

    Espérons qu'il a les reins solides, le jument !...

      • Dimanche 3 Mai à 21:38

        Sinon, le saillie pourrait être dolent.

    2
    Dimanche 3 Mai à 07:50

    l'amour s'évide

      • Dimanche 3 Mai à 21:38

        C'est vide ?

    3
    yannick
    Dimanche 3 Mai à 08:33

    Parfois comme les chevaux, on regarde et puis voilà !

     

      • Dimanche 3 Mai à 21:39

        De l'intérêt d'exercer ses capacités d'imagination.

    4
    Dimanche 3 Mai à 11:00

    tout ça : les chevaux (chevales) le poète et tout et tout sous le regard d'un oiseau !

    signé : piafus vulgarus

      • Dimanche 3 Mai à 21:42

        Pour l'oiseau, seul le crottin présente un intérêt.

    5
    Dimanche 3 Mai à 22:57
    célestine

    Un amour de chevales...C'est beau aussi ! ;-)

    •.¸¸.•*`*•.¸¸

      • Lundi 4 Mai à 21:27

        Il faudrait qu'ils puissent donner leur avis.

    6
    Lundi 4 Mai à 07:45

    Certaines saillies font pleurer de rire...

      • Lundi 4 Mai à 21:28

        Toujours le bon mot !

    7
    Rodger
    Lundi 4 Mai à 21:37

    Je crois bien qu'il et elle vont bientôt hennir d'une grande joie.

    8
    Mercredi 6 Mai à 21:46

    Tu les vois galoper sur la plage ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :