• Ce soir-là

    « Papa m'a expliqué qu'une table ronde était une espèce de locoque, comme là où il était allé le soir du parapluie.»*

    « Je ne suis pas ennemi du colloque. Mais, me direz-vous, si on en parle pour ne rien dire, de quoi allons-nous parler ?»**

    Et puis... Pleuvait-il le soir du parapluie ?

     

    Pépin

     

    * Hélène Ray, Juliette a-t-elle un grand Cui ?, Seuil Virgule, 1982

    ** Raymond Devos


     


    « Bosse du rireSmart »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Mai 2013 à 06:17

    Un mandala en kit !

    Voilà une bonne initiative !

    Une mandale à ?

    2
    Jeudi 23 Mai 2013 à 06:57

    Raymond Devos reste un maître de l'absurde et du mot pris au mot...

    Quant au parapluie, ce fut le grand manitou du mois de mai...

    3
    Jeudi 23 Mai 2013 à 07:52

    tu as plusieurs baleines à ton parapluie...d'humour.

    4
    K
    Jeudi 23 Mai 2013 à 12:56

    Et les chevaliers y rient comme des baleines.

    5
    Jeudi 23 Mai 2013 à 13:35

    les collocs tiennent colloque après le passage de la tornade en Oklahoma "l'humour frog"

    signé : nain porc couac

    6
    Jeudi 23 Mai 2013 à 13:40

    Comme disent les oiseaux, quand on a les neuronnes qui chauffent le Q.I. cuit.

    7
    Dimanche 26 Mai 2013 à 06:50

    La réponse est dans la phrase suivante. C'est d'ailleurs comme ça que Devos est arrivé.

    8
    Dimanche 26 Mai 2013 à 06:51

    Tu m'en bouches un coin. Coin.

    9
    Martine
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:37

    de blog en blog c'est la journée de la tornade!

    10
    Léonie Laroue
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:37

    Qu'est-ce que c'est "une espèce de locoque" ? Je ne connais pas ce mot. Et s'ily a mot d'esprit, je ne le comprends pas non plus.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :