• Chant de l'orme

    Le Chant de l'ormeLe Chant de l'orme,
    2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm.
    Ci-dessous : détail (partie haute du tableau).

    Ce pourrait être le chant du cygne pour l'orme de nos haies champêtres, victime de la graphiose, un champignon transporté par le scolyte, insecte dont la larve, en creusant des galeries, ajoute ses propres dégâts.

    Régulièrement, sur le terrain, des ormes naissent (de rejet ?) et croissent sainement pendant quelques années jusqu'à atteindre une taille de 3 à 4 mètres ; c'est à ce moment que le scolyte, tapi dans l'ombre, s'attaque aux jeunes rameaux. Des scientifiques ont démontré que l'insecte reconnaissait l'arbre à sa silhouette.*

     

    * Source : Denis Sergent, Ormes, l'hécatombe du XXe siècle, journal La Croix

     

    Le Chant de l'orme (détail)

     

     

    « Vive la récré !Bleu ou blanc »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Septembre à 07:10

    Propos du matin :

    - "J'ai failli lire autre chose..." (Arsène Jambage)

    - "Qu'est-ce qu'ils vont dire à l'équipement si tu mets un crépi vert ?..." (un voisin)

    - "C'est bien Luc Romann qui chante "les ormeaux" (les arbres, pas les crabes) ?... (un accompagnateur)

    - "Il existe une variété baptisée "Ulmus resista" qui se fout du scolyte comme de sa première loupe..." (un savant)

      • Mercredi 6 Septembre à 20:54

        Si "ulmus resista", je sais ce que je vais offrir quand tout arbre prendra racine.

    2
    Mercredi 6 Septembre à 08:31

    j'ai le cerisier qui chante

      • Mercredi 6 Septembre à 20:54

        Tu ne comptes pas pour des prunes...

    3
    Mercredi 6 Septembre à 11:51

    et si on le taille façon peuplier ou chêne ou pommier passe t il son chemin ?

    signé : écolo

      • Mercredi 6 Septembre à 21:01

        Pour tromper le scolyte, j'ai pensé écrire "Quercus robur" sur l'étiquette de son nom.

    4
    Mercredi 6 Septembre à 22:07
    Cristophe

    Des ormes mais...

      • Jeudi 7 Septembre à 08:18

        « On a dit que désormais ne s'employait qu'avec un verbe au futur.» (Le Littré)

    5
    Vougeot
    Jeudi 7 Septembre à 14:05

    Et c'est ainsi qu'à Chaillé-sous-les ormeaux, il n'y a plus d'ormeaux (tu connais ?). Ni de Dé bleu d'ailleurs. Justement une Maison des libellules, mais ça ne remplace pas.

      • Samedi 9 Septembre à 21:13

        Il y a quelques villes ou villages dans mon atlas poétique : Le Pallet, le Clos de Cournilhe, Chaillé-sous-les-Ormeaux...

        Y a-t-il un Dé bleu dans la Maison des libellules ?

    6
    Jeudi 7 Septembre à 22:24

    Et l'orme a tant souffert...

    Pour nous ressourcer, allons voir aux Cinéastes mercredi 13 septembre à 20 h, en avant-première nationale, le documentaire de Julia Dordel et Guido Tölke, L'intelligence des arbres. Un film plein de surprises sur la vie cachée des arbres.

    Réservez.

      • Samedi 9 Septembre à 21:16

        Je ne pourrais pas voir le filme, je relirai  La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben

    7
    le wolf
    Vendredi 8 Septembre à 09:38

    C'est pas ormal cette histoire

      • Samedi 9 Septembre à 21:17

        est ûr !

    8
    Samedi 9 Septembre à 21:56

    2e séance exceptionnelle pour L'Intelligence des arbres dimanche 16 septembre à 13 h 30.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :