• Chariot

    Poésie au fond du chariot. Pour une lingerie fine et un camembert goûteux.

    De la poésie

    L'étiquette fait très amateur, mais le poème – cru du fromager – est moulé en alexandrins. Le voici recopié :

    Fiez vous à l'odeur, de ma peau rougissante,
    Et prenez moi à cœur ; si cela vous enchante,
    Pour qu'en vous mes parfums, naturels et digestes,
    Parlent des temps anciens, dont si peu de bon reste.


    Et pour la lingerie fine* :

    Un jour charmeuse, le lendemain rêveuse, le soir mystérieuse ou audacieuse...


    – Alors ? heureuse ?**

    * Aviez-vous remarqué que la lingerie est toujours fine ?
    ** Là, je m'emballe.

    « Coup de pompeMoi non plus »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Juillet à 06:03
    "Il n’est bon vin qu’avec fromages
      Rouge ou blanc quel que soit le crû
    RienRien de tel pour lui rendre hommage
    Je lJe le crois, toujours je lait cru."
     
    (   (Chanson de Pierre Louki, interprétée par Gérard Pierron.)
     
      • Jeudi 19 Juillet à 22:30

        Le fromage ? Avec modération !

    2
    Jeudi 19 Juillet à 09:42
    celestine

    Il fallait oser le mélange..Tu l'as fait. ;-)

    ¸¸.•*¨*•

      • Jeudi 19 Juillet à 22:34

        Je n'ai oublié ni le goût rustique du Calendoce, ni comme ces quelques grammes de poésie la déshabillait si bien.

    3
    Jeudi 19 Juillet à 10:54

    qui l'eût cru qu'un lait cru fasse penser au C....

    signé : lis sens

      • Jeudi 19 Juillet à 22:40

        C... Au côlon ? Au cæcum ? Au cholestérol ?

    4
    Vendredi 20 Juillet à 08:38

    un poème viking

      • Samedi 21 Juillet à 08:40

        Les Vikings : gens raffinés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :