• Chat dans tous ses états

    BruggeDimanche matin. La boulangère vient d'aligner ses croissants. Le jour est-il levé ? Dans le petit poste, Vénus Khoury-Ghata dit pouvoir se passer de pain, d'eau, de lait, même de confiture, mais pas de chats, ni surtout de mots. Les mots de son dernier livre Cherche chat désespérément.*. Peut-on rêver plus agréable réveil ?

     

    Lundi. Au courrier. Le dernier recueil de Jean-Louis Massot**. Dans un poème, une écolière placarde des affiches dans le quartier pour signaler la disparition de son chaton.

       [...] Du

       haut de ses dix

       ans, c'est la première

       fois qu'elle perd quelque

       chose dans le monde des

       grands mais elle

       garde espoir de

       le retrouver.

     

    Mardi. Hebdomadaire Marianne (livré en retard). Selon l'étude d'un institut de Washington, les chats constituent un véritable fléau écologique. Aux États-Unis, ces prédateurs causent la mort de 1,4 à 3,7 milliards d'oiseaux et de 6,9 à 20,7 milliards de mammifères [...] En outre, le chat a accéléré la disparition de 33 espèces d'oiseaux, de reptiles et de mammifères que les humains entendaient protéger.***

     

    Enfin, sur la photo, les BOETES ne sont pas ce que vous croyez (un P initial qui aurait mal tourné !). Traduisons par amendes.

    Et n'oublions pas les sacs à crottes !

     

     

     

    * Édition Écriture, février 2013.  L'émission sur France inter.

    ** Jean-Louis Massot, Séjours, là suivi de D'autres vies, dessins de Gérard Sendrey, éditions M.E.O., 2013. Si vous n'achetez qu'un livre cette semaine...

    *** Marianne, n° 827, 23 février au 1er mars 2013

    Illustration : Panneau à Brugge (août 2011) (clic sur l'image pour agrandir).

    « On ne l'attendait plus celui-làOn ne peut pas niais »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Février 2013 à 00:05

    Ces chats qui gâchent le travail des gentils humains, c'est une honte !

    2
    Mercredi 27 Février 2013 à 06:48

    chat aliène la liberté

    3
    Mercredi 27 Février 2013 à 07:13

    Biotope, biotope...

    4
    Mercredi 27 Février 2013 à 12:36

    c'st le chat qui a domestiqué l'homme. quant à mon chat il guette les oiseaux derrière la vitre.

    signé : à la laisse

    5
    Mercredi 27 Février 2013 à 22:59

    Il faudrait leur mettre la pâtée.

    6
    Mercredi 27 Février 2013 à 23:00

    Moins qu'un téléphone portable, mais je dis ça parce que je n'ai pas de téléphone.

    7
    Mercredi 27 Février 2013 à 23:01

    Au quatrième...

    8
    Mercredi 27 Février 2013 à 23:01

    En cage comme les gerbilles...

    9
    Mardi 5 Mars 2013 à 09:34

    Très proprement ! Un jardinier ne serait pas de cet avis.

    10
    Léonie Laroue
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:40

    Il arrive toujours aux Etatsuniens des choses rares, si rares qu'on se demande s'ils ne mentent pas... Et tout l'avantage des chats, c'est qu'ils crottent dans la nature très proprement et que leurs maîtres n'ont pas besoin de les suivre avec un sac à crottes comme on doit le faire en ville pour les chiens ... Quelle drôle de coutume ! Je serais un chien, je n'aimerais pas que mon maître se mêle de ramasser mes crottes ... On a sa fierté, quand même !

    Léonie Laroue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :