• Choses retrouvées 1

    Girafe de Yannis (école maternelle)

    Retrouvée : brochure de 16 pages. Poèmes - CP et CE2 - école primaire de Loué, 1997.
    Aujourd'hui, deux girafes du CP, avec un dessin de Yannis, alors en maternelle.

     

    La girafe arc-en-ciel
    est belle

    tellement belle
    qu'on va la voir au zoo

    tellement belle
    qu'on va la caresser

    tellement belle
    qu'on va l'acheter

    Alexandre L.

         *

    Qui fait beau ?
    C'est le soleil ou la pluie ?
    Moi je crois
    que c'est la girafe
    qui a un long cou
    et qui mange le soleil
    et les nuages.

    Tu trouves ça gentil toi ?

    Charlotte L.

    Le premier vers " Qui fait beau ? " est emprunté à un poème de Claude Vercey, du recueil Ce qui va, le dé bleu éditeur, 1997

    « Comme un faux airChoses retrouvées 2 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 07:04

    Pas de date de péremption : l'art des petits oiseaux de l'école a gardé toute sa fraîcheur et toute sa puissance d'évocation...

    2
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 07:09

    J'aime beau cou.

    3
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 08:16

    Alexandre L. avait déjà tout compris des produits dérivés !

    4
    paul(A)
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 08:35

    Tourne en rond et pied de grue sur la rive

    est-ce ainsi que les hérons vivent?

    Pied de nez et jambe en rond

    est-ce ainsi que les girafes font?

    (trois petits tours et puis s'en vont)

     

    5
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 09:16

    Qui fait beau ?


    Moi je crois que c'est mon petit oiseau


    Qui chante ou qui pleure


    A l'intérieur


    *


    Bravo aux petits poulets !

    6
    Claude V.
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 11:14

    C'était le temps où j'allais dans les écoles, le temps où j'écrivais des poèmes, le temps où Louis Dubost  éditait sous son enseigne du Dé bleu ...

    c'était il y a beau temps ...

    7
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 11:50

    je vous parle d'un temps que les - de 20 temps ! que fait le beau : il perdure dans certains pays !

    signé : nôs stal git (ou le temps ne fait rien à l'affaire)

    8
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 12:04

    @Topa – Pour être plus complet : Charlotte L. était une jeune personne de caractère, une exquise jeune personne de caractère. J'aurais bien vu qu'on allège un peu le texte ("girafe au long cou qui mange le soleil"), mais pas question qu'on touche à sa syntaxe.

    @Minik do – Tu aurais pu faire long : tu as fait court !

    @Laurent – Tiens, oui, qu'est-il devenu ?

    @paul(A) – Chiche qu'on retourne en classe à la rentrée ?

    @Lily – Dans ène bèle pètite gayole ?

    @Claude V. – Tu es dispensé de retourner dans les écoles, Louis a repris sa liberté, mais je ne serais pas opposé à ce que tu écrives des poèmes ! Un deuxième poème posthume ?
    Du beau temps pour la pause estivale.

     

    9
    yannick
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 12:21

    En ce moment, je suis jusqu'au cou dans les haïkus alors voilà :


     


    <style type="text/css"></style>

    La girafe-


    Cou utopique


    Allant vers le ciel


     

    10
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 15:13
    Des coquilles malencontreuses perdurent dans les livres de cuisine : le secret du pot-au-feu n'est pas dans le cou de girafe, mais bien dans le clou de girofle.
    11
    Vendredi 24 Juillet 2015 à 22:41

    @Yannick –Tu fais court : tes contes sont dans le rouge ?

    @Henri – Alexandre Dumas aurait-il fait appel à un nègre pour rédiger son Grand Dictionnaire de cuisine ?

    12
    yannick
    Samedi 25 Juillet 2015 à 08:25

    De fait, le conte qui dérouille  temps et espace ouvre un accès direct à la présence au monde des haîkus ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :