• Cinéma

    Yves Barré

     

    Dessin du 22 avril 21
    acrylique et encre de Chine sur papier, 39 x 26,5 cm

     

    Je me fais du cinéma avec mes souvenirs.
    Et certains souvenirs sont vifs, ainsi cette scène des Amours d'une blonde de Milos Forman, pendant laquelle le garçon déclare qu'il y a des femmes arrondies comme une guitare. C'est ce jour-là, vers 17-18 ans, que j'ai arrêté la flûte à bec.

     

        
            Les Amours d'une blonde.  Source du document: Carlotta films

    « Au commencementMerci les gars les filles »

  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Avril à 06:24
    Topa

    Plongée abyssale (elles le sont souvent !) au temps de nos vingt ans !... Au programme du cinéma Lux, à Caen, semaine du cinéma tchécoslovaque avec ce film de Milos (prononcez Miloche) Forman et bien d'autres... Humour plutôt noir et érotisme de bon aloi...

      • Mardi 27 Avril à 20:46

        Dans mes souvenirs, j'ai fait un remake du film de Forman avec celui de Jirí Menzel, Trains étroitement surveillés, dans lequel on voit un sous-chef de gare tamponner les fesses de sa collègue.

    2
    Mardi 27 Avril à 08:27
    Kylian-Kevin

    Tu veux dire que c'est ce jour-là que tu t'es détourné des hommes ?

      • Mardi 27 Avril à 20:49

        Pas encore.

    3
    Mardi 27 Avril à 10:16

    Moi c'était le trombone à piston.

      • Mardi 27 Avril à 20:53

        Ah ! la coulisse !

    4
    Mardi 27 Avril à 10:51

    c'était au siècle dernier, censure et majorité à twenty one...

    signé : ou ou Aloïs 

      • Mardi 27 Avril à 20:57

        Remercions Valéry.

    5
    rodger
    Mardi 27 Avril à 20:38

    Milos a également réalisé Au feu, les pompiers, pas de quoi éteindre ta flamme, jecrois.

      • Mardi 27 Avril à 21:01

        Au feu, les pompiers, les Amours d'une blonde, avec l'Audition  et l'As de pique sont réunis dans un coffret de DVD chez Carlotta films.

         

    6
    Mercredi 28 Avril à 15:45
    Celestine
    J’adore ton humour •.¸¸.•*`*•.¸¸☆
      • Mercredi 28 Avril à 16:12
        individu1671137

        Merci Célestine.

      • Mercredi 28 Avril à 20:40

        J'allais le dire : merci individu1671137.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    yannick
    Mercredi 28 Avril à 15:46

    Croix des corps en tendresses cachées ... j'aaadoorerere.

      • Mercredi 28 Avril à 20:38

        Quel enthousiasme !

    8
    Mercredi 28 Avril à 16:11
    individu1671137

    Merci.

      • Mercredi 28 Avril à 20:43

        Dans Trains étroitement surveillés, de Jiří Menzel, Milos souffre d'ejaculatio praecox. Je ne me souviens plus qu'il fût aussi bègue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :