• Communiqué potagé

    Rue des courtils

     

               L'Atelier typographique de Groutel présente
               Rue des courtils
                     Textes et linogravures de Yves Barré

    Portfolio sous couverture à rabats de 44 pages illustrées de gravures de l'auteur. Composé en caractères mobiles en plomb et imprimé sur presse platine de type "Phœnix" margée à la main. 50 exemplaires numérotés.
    Après-lire de Louis Dubost.
    Une linogravure originale de l'auteur est offerte au souscripteur.

    Rehaussée d'une couleur à l'aquarelle, cette linogravure est imprimée sur papier Fabriano 250 g, format 35 x 25 cm. Tirage limité à 32 exemplaires numérotés et signés.

    Extrait de l'après-lire de Louis Dubost :
    « Dans ce courtil-là, on ne prend pas de gants et on avance sans masque : un sourire avenant et toujours de saison échancre la barbe du courtilier, tout empreint de malice rabelaisienne qui invite au vivre ensemble la communauté des hôtes du potager [...] potager, c'est un mot que j'ai inventé. Je potage, nous potageons. Encore aurait-il fallu que je potageasse. Où ça ? dans le courtil d'Yves Barré bien sûr, et à sa façon libertaire de petit pois poète :
                         Petit pois hors du rang
                       tu as toute ma sympathie. »
     
    18 euros, plus 3 € si envoi postal
    Règlement à l'ordre de l'Atelier de Groutel.
    Souscription sur papier libre à adresser à :
    Atelier de Groutel, 25 Groutel, 72610 CHAMPFLEUR

    Billet tiré du bon de souscription.

    « Faites comme si...À quoi ça tient »

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Octobre 2016 à 05:59

    - Salut, poète !...

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:33

        Pareil.

    2
    Samedi 1er Octobre 2016 à 07:42

    Où court-il de si bon matin ?

    Il court poster son bon de souscription.

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:33

        Tes pas vont résonner dans la rue de l'Arbalétrier.

    3
    Flora
    Samedi 1er Octobre 2016 à 08:35


    "Toutes fois moy et mon jardin, nous differons en une chose : Je me vueil abreuver de vin, et d'eau
    nostre courtil s'arroze " Vau de Vire, 17 ;
     Avec cet envoi d' O.Basselin : " A Yves Barré que j'eusse aimé connaître."

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:35

        Le jardin et moi différons également de la sorte.
        J'aimerais aussi connaître cet Yves Barré.

    4
    yannick
    Samedi 1er Octobre 2016 à 08:40

    Merci pour le  mot"courtil" , un mot qui n'était pas encore dans mon vocabulaire ...

    donc "Où court-il ?" entre dans ma musette.

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:40

        Il convient tout à fait à ce nouvel intérêt pour les légumes anciens : panais, crosnes, topinambours...

    5
    K
    Samedi 1er Octobre 2016 à 08:45

    Il semble bien qu'on ne va pas y patauger.

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:40

        D'autant que l'été a été sec.

    6
    Samedi 1er Octobre 2016 à 09:00

    j'ai posté hier et j'attends impatiemment

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:42

        Quelques pages sont encore sous presse. Le jardinage aussi est affaire de patience.

    7
    Samedi 1er Octobre 2016 à 11:03

    tu m'en mets un de côté dument dédicacé j'irai le chercher si tu veux

    signé : ahoui

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 22:43

        Attendons que l'encre ait séché..

    8
    wolfragin
    Mardi 4 Octobre 2016 à 17:03

    Ca sera sec dans une semaine environ.

    Quand on l'ouvrira ce portfolio, se sera comme lorsque l'on coupe un fruit en deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :