• Convergence

    Yves Barré
    Lutteurs 3 & 4, 2021, acrylique et encre de Chine sur papier, A3

     

    « L'invention de M. VoltaUne suite »

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Septembre à 05:07

    Un sacré tango !...

      • Mardi 14 Septembre à 20:48

        Ça tient en effet plus de la danse que de la lutte. Quelqu'une – l'insolente ! –  les a trouvés mous.

    2
    Mardi 14 Septembre à 10:21

    qui esr acrylique qui est encre de chine

    signé : brosse

      • Mardi 14 Septembre à 20:49

        L'autre, bien entendu.

    3
    Mardi 14 Septembre à 11:26
    Celestine

    Tout est dans le mot con-verge-anse... ;-)

    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

      • Mardi 14 Septembre à 20:51

        J'étais à deux doigts de développer l'idée, mais j'ai manqué de temps : la récré venait de sonner.

    4
    yannick
    Mardi 14 Septembre à 16:03

    Émotions masculines !

      • Mardi 14 Septembre à 20:57

        En écho, une bulle d'Eduardo Berti (L'ivresse sans fin des portes tournantes) :
        « Les boxeurs qui posent sur les affiches ont l'air d'apprendre à prier.»

    5
    rodger
    Mardi 14 Septembre à 21:23

    Plus je t'embrasse, plus j'aime t'embrasser,

    plus je t'enlace, plus j'aime t'enlacer.

      • Mercredi 15 Septembre à 22:50

        Comme dans le tango de Topa (ci-dessus).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :