• Yves Barré

    Vous avez demandé la lune ; ne quittez pas.. 2018, crayons sur carton, 11 x 17,5 cm

     

     


    12 commentaires
  • Yves Barré
    Désir du chien, 2018, crayons sur papier, 100 x 70 cm, détail

    D'un mot qui m'était inconnu jusqu'à ce jour, et dont je n'aurai pas l'usage, sauf à briller en société – mais pas n'importe laquelle.
    Toujours dans le Dictionnaire comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial de Le Roux.

    Carabiner. Dit aussi équivoquement de même que baiser une femme, se divertir avec elle, la baiser à la gendarme, la flûte entre les jambes.
    Et tandis que vous jouerez gros jeu avec la princesse, pourrais-je point carabiner avec la soubrette ? (Régnard, Naissance d'Amadis)


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

    363 149, août 2018, fusain sur carton d'emballage, 100 x 70 cm

     

     

    Croquis au fusain sur un carton d'emballage qui portait ces inscriptions chiffrées.

    Lors de la préparation du colis, quelqu'un, dans l'entrepôt, a-t-il dit Je biffe 363 et  j'écris 149, avant d'ajouter Ainsi, ce sera plus juste ? On ne le saura jamais.

     


    10 commentaires
  • Portrait

    – Tu me représentes beaucoup plus jeune...

    – Comme Bonnard qui, pendant des années, a peint Marthe, sans jamais la vieillir.

     

     

    Dessin au stylo-bille sur journal Les Alpes mancelles libérées, août 2018


    10 commentaires
  • Yves Barré    Ardoise

     

    De l'emploi du conditionnel.

    Un chef-d'œuvre éventuel courrait un grand danger à la rencontre d'une éponge.

    Ces dessins datent – dataient – de février 2007. Il ne reste peut-être plus que ce témoignage photographique.


    6 commentaires
  • Yves Barré

     

    Le baiser qui décoiffe
    2018, pastels à l'huile sur kraft, env. 20 x 20 cm

     

    « Il m'écrit un bisou.
    Mais je n'en veux pas.
    Oh, j'en connais l'espèce, à qui ne serait-elle pas familière ?
    Un bisou borde les peines, clôt les lèvres.
    C'est une monnaie de billon, un passe-avant
    La paix achetée.»
    [...]

    Élisabeth Pino
    Maraudes, La Pensée vagabonde, 2013


    7 commentaires
  • Yves Barré

    On appelle diptères les insectes qui ont deux ailes et quadrupèdes ceux qui marchent à quatre pattes.*

     

    * YB, La Science approximative, 2 volumes à paraître ou pas.


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique