• Dans mon courtil

    Yves Barré

     

    Trois tomates-poires ont uni leur destin pour voyager de conserve jusqu'au palais du goûteur.
    Il leur faudra patienter : un malheureux coup tranchant les a séparées du pied-mère avant maturité.

     

    Je profite de ce passage en mon courtil pour signaler le billet de Claude Vercey – I.D. n° 838, sur le site Décharge – consacré au Diogène ou La tête entre les genoux de Louis Dubost (éditions La Mèche lente).

     

    « J'allais le direPlaque perdue »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Août à 06:40

    On dit qu'un petit stage dans le journal est souverain pour favoriser la maturité...

    L'exposition au soleil sur un coin de mur n'est pas mal non plus...

      • Dimanche 25 Août à 21:00

        Je vais suivre un de tes conseils.

    2
    Dimanche 25 Août à 10:41

    sous le même pédoncule : quand de nouvelles existence s'unissent

    signé : pour le pris de deux

      • Dimanche 25 Août à 21:02

        N'y aurait-il pas là un triple pédoncule ? Il faut que je regarde cela de plus près.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :