• Démonstration par A + B

    L'abbé béat Soit deux personnages. L'un est abbé – pour préserver sa vie privée, taisons son nom –, l'autre Béatrice, ses ami-e-s l'appellent Béa – nous aussi.

    Si l'abbé mate, nous déduisons que Béa est dans son champ de vision. Si elle ne nous apparaît pas, nous écarterons les hypothèses suivantes :

    1 – qu'on nous aurait menti – on n'est pas si pervers ;
    2 – que le dessinateur est un foutu paresseux – ce n'est pas le cas ;
    3 – que faute d'une foi sincère on ne risque pas d'être sujet à vision ;

    pour retenir que les larges épaules de l'abbé sont propres à masquer une frêle jeune femme.

     

    Quant à l'affirmation de béatitude de l'abbé, rappelons qu'elle répond à l'axiome de Saint Bieco : « L'abbé Béat, un point c'est tout.»

     

    Nous en concluons que notre démonstration par A + B a toutes les chances d'être révélée et qu'il n'y a aucun motif valable à rejeter l'affirmation donnée à priori : L'abbé béat mate Béa.

    « Petit ? Mon œil !Hommage »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 00:31

    L'abbé béat mate Béatrice, sa braguette bée, sa trique bat.

    2
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 05:51

    Et en sus le conciliabule...ou la concupiscence via la béatitude pousse l'abbé vers une rude vicissitude.

    Signé :   " Sœur Béatrice de la béatitude et plus si affinité."

    3
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 08:33

    Voilà bien la preuve que chacun voit ce qu'il veut voir quand il n'y a rien à voir.

    4
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 08:38

    Sus : du latin susum, variante de sursum, vers le haut. (Dictionnaire)

    5
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 08:40

    Beatles generation !

    6
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 08:52

    Je subodore une suite, genre coup de théâtre...

    En attendant, j'm'en vas chercher du riz au G 20 : ils ont reçu récemment du "B@Rice", qu'on nous conseille de cuire "al Dante"...

    7
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 08:53

    trouver une trace chez maiette

     VQ ...ils ont...en AB

    8
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 09:12

    Ah non ! Rideau.

    Même que si je n'avais pas annoncé cette Démonstration, j'avais à mettre en ligne un menu du 15 janvier 1972 avec, entre terrine et sanglier grand veneur, une préparation de homard d'une affligeante actualité.

    9
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 09:13

    Tout à fait. Je viens de découvrir son billet.

    10
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 09:14

    Habillé comme il est, on peut sans doute conjuguer tout cela à l'imparfait…

    11
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 13:29

    pourrait-on écrire l'AB M BA, ou sont-ce que de simples pulsions.

    signé : j'essaime

    12
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 22:39

    Et si Béa r'naît, l'abbé René.

    13
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 22:40

    Tout à fait. Ici, l'habit fait le moine.

    14
    Mercredi 15 Janvier 2014 à 22:44

    ... quand M vaut 1000.

    15
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 12:54

    J'en reste béate

    16
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 10:14

    La moindre équation mathématique épate la littéraire...

    17
    paul(A)
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:30

    j'enfoncerai le  clou, en citant une publication  des années 60  faisant état  de l'axiome des quatre  saints  Beat :

    "  Béat est l'abbé  les  soirs où  l'abbé rode "...

     

     

    18
    Flora
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:30

    Si Béa trisse, l'abbé aussi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :