• Des jugements péremptoires

    Mauvaises filles

    Notes prises à l'exposition Mauvaises Filles*.
    Appréciations portées par des « éducatrices » de maisons d'enfermement sur leurs protégées (milieu du XXe siècle).

    Mauvaises Filles, déviantes & délinquantes, 19e / 21e siècles. Exposition visible à l'ENPJJ, rue du Curoir à Roubaix, jusqu'au 29 avril 2016.

    « On veille sur nousParlez-moi de la pluie... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Mars 2016 à 10:13

    tout dépend du modèle ( d'éducation).

    signé : néo quelque chose ?

      • Lundi 14 Mars 2016 à 09:27

        Ici, cela tenait de la répression.

    2
    yannick
    Lundi 14 Mars 2016 à 05:38

    Ce qui est dit d'elle leur coupant les ailes et pas d'un dire autre pour s'envoler ...

    l'image devient certitude et vérité ... et la parole alors ?

    3
    Lundi 14 Mars 2016 à 09:29

    Celles et ceux qui ont monté l'exposition ont fait une sélection des jugements les plus indécents.

    4
    Lundi 14 Mars 2016 à 17:16

    je rentre de Coulaines.... j'ai apprécié les maisons colorées mais j'ai pris la pose du lapin pour admirer ta maison blanche...

    bravo l'artiste t'es génial...  béton ton imagination....

    5
    K
    Lundi 14 Mars 2016 à 20:24
    Ne pas préférer piur autant la "pétoire rend jugement"
      • Jeudi 17 Mars 2016 à 08:26

        On n'espérait pas appréciation plus nuancée, ni même positive.

    6
    Mercredi 16 Mars 2016 à 08:51
    Cristophe

    Je me demande si la personne donnant du "vulgaire" ne le serait pas elle-même.

      • Jeudi 17 Mars 2016 à 08:25

        C'est également le fond de ma pensée, mais je me garde  porter un jugement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :