• Ce Paulo Déroulède, qui encourageait le pioupiou à transpercer le Prussien ! Quel poète ! Quel visionnaire ! Économiste libéral : Pour vivre il faut produire, acheter, vendre. Écologiste : Éteignons les feux qui n'ont plus d'emploi ! Sexologue : Que la semence tombe à l'heure où le jour monte, Et que la main de l'homme éveille, ardente et prompte... Ou encore conseiller conjugal dans ce poème des Chants du paysan que je vous livre en intégralité.

     

    Le paysan et sa femme (Dürer)

    Dürer, Le Paysan et sa femme – Source : gallica.bnf.fr

               Conseils

    Paysan qui cherches femme,
    Prends-la, plus tôt que plus tard,
    Au cœur simple, au doux regard ;
    Si ses yeux ont trop de flamme...

    Crois-moi, paysan, crois-moi !
    Ne la prends pas, jarnigoi !

    Ces yeux-là ne sont pas nôtres,
    C'est le paradis des autres,
    Ce sera l'enfer pour toi.

    Prends-la de grandeur moyenne,
    Et d'esprit à l'unisson.
    Si sa taille et sa raison
    Dépassent par trop la tienne...

    Crois-moi, paysan, crois-moi !
    Ne la prends pas, jarnigoi !

    Forte taille et forte tête,
    Pour les tiens c'est la tempête,
    Et c'est la grêle pour toi.

    Prends-la d'aplomb sur ses hanches,
    De corps sain, d'aspect nerveux,
    Belle même si tu veux ;
    Mais si ses mains sont trop blanches...

    Crois-moi, paysan, crois-moi !
    Ne la prends pas, jarnigoi !

    Ces mains ne savent rien faire,
    C'est du travail pour ta mère
    Et c'est du souci pour toi.

    Paul Déroulède
    Chants du paysan, Calmann Lévy éditeur, 1894

     


    11 commentaires
  • Soldat

    Pour celles et ceux qui n'attendaient qu'aujourd'hui, le billet paru hier, un surplus éditorial.

    Et, pour un lendemain qui déchante, ajoutons à la gueule de bois, une poétrie brun marine. Juste un peu. Plus d'une strophe pourrait vous soûler.

    Le Vin et la Bière. Extrait de Hier et demain par M. Ernest de Calonne (1822-1887)

    L'homme ivre est-il pris de vin,
    Héroïque en ses bravades,
    Il dit : Marchons, camarades,
    Nous les vaincrons donc enfin !
    Pris de bière, il se formule
    Ainsi l'honneur de l'endroit :
    Ché mé pattrai ; ch'ai lé troit ;
    Mon femme, il feut un pentule.

     

     

     

    Ci-contre, peinture toute fraîche. Travail en cours sans rapport avec la poétrie.


    10 commentaires
  • L'ombre du lapin

    Ci-contre : Pose du lapin,* sculpture en matériaux divers.

     

    J'ai en main le dernier Non Typo de l'atelier de Groutel.** Thierry Gaudin donne là un opus de sa note bleue.

    À cet instant précis, le décor se met à l'unisson du poème.

    « Le lapin file et feinte le renard piste
    Le piano de l’amour à l’aube des nuits vertes
    Un baiser poivré les cuisses de la fièvre
    La harpe des départs le silence des morts »

     

     

     

     

    * Voir Je connais même un cuniculophile.
    ** En marge des Choisi, composés en caractères mobiles, Jacques Renou développe à l'atelier de Groutel, une petite collection Non typo. Wolfragin y poursuit l'édition de son Dictionnaire de l'inutile – Jus de mots, jeu(x) de mots, chaque fascicule est dédié à une lettre de l'alphabet. L'auteur nous invite à jouer de ses trouvailles graphiques et poétiques. Dernières parutions, numéros 15 à 19, respectivement : les lettres T, C, S, A, D (cet ordre est le sien, c'est dire s'il est distrait).
    Thierry présente ses écrits et dessins sur le blog PJTG.

     


    9 commentaires
  • Il y a quelques jours, Thé âche écrivait en substance, à propos de poésie, « à chaque fois qu'on croit être arrivé à en donner une définition, il y a toujours un exemple qui sort du cadre.» C'est tout à fait le cas d'Ernst Jandl, poète autrichien (1925-2000) qui s'est attaché à briser la langue, dans des textes provocateurs que ses traducteurs en français essaient de rendre au plus juste.

     

    Profil

     

    wanderung

    vom vom     zum zum
    vom zum     zum vom

    von vom zu vom

    vom vom     zum zum

    von zum zu vom

    vom zum     zum vom
    vom vom     zum zum

    und zurük

     

    Ernst JANDL

     

    randonnée

    du du    au au
    du au    au du

    de du à du

    du du    au au

    de au à au

    du au    au du
    du du    au au

    et retour

     

    transcrit de l'allemand
    par J.F. Mura dit K.J. Djii,
    in Luminesens.

    Conjonction d'une balade et d'une lecture, le texte choisi ne donne qu'une faible idée de la puissance créatrice d'Ernst Jandl.
    Si on souhaite aller plus loin :

    Groite et dauche, traduit par Lucie Taïeb,  Atelier de l'Agneau, 2011, 128 p., 15 €
    Retour à l'envoyeur, anthologie, textes traduits par Alain Jadot et Christian Prigent, Grmx éditions, 2012, 128 p.,12 €
    Luminesens, bilingue, textes transcrits par J.F. Mura dit K.J. Djii, L'Atelier du grand tétras, 2013, 160 p., 15 €

     


    6 commentaires
  •  Éloignez les enfants et les personnes sensibles : des images poétiques peuvent choquer.

    Dans les blés
    LE RÉGIMENT DES BLÉS

    Droits sous le dolman jaune et le casque de cuivre,
    Les blés murs, sans bouger, gardent l'alignement,
    Et, fièrement raidis dans la consigne à suivre,
    Ils sont massés en un merveilleux régiment.

    La terre leur a dit mieux que n'eût dit un livre,
    L'inévitable loi du recommencement.
    Ceux qui savent mourir sont les seuls qui font vivre :
    Les blés vont, tout parés, mourir superbement.

    Le soleil, qui préside à l'heure solennelle,
    Darde sur le champ clos sa royale prunelle ;
    Les épis, à leurs rangs, attendent messidor,

    Et tous, sentant venir la suprême bataille,
    Grands et petits, sans perdre un pouce de leur taille,
    Lèvent leurs cous bronzés dans leurs gorgerins d'or.

     

    On raconte qu'après la lecture de ce sonnet de Charles Baussan, André Breton eut l'idée du jeu de l'un dans l'autre. Il s'agissait de faire deviner un mot aux autres membres du groupe au terme d'une métaphore filée. Un exemple valant mieux qu'une explication oiseuse, je cite Anne Seghers qui devait faire deviner rouge à lèvres en utilisant des mots ou expressions se rapportant au pont d'Avignon : « Je suis le Pont d'Avignon, pont qui s'use plus qu'il ne se rompt, je dessine moi-même mes propres arches sur les rives d'un fleuve dont le lit est de cailloux blancs, ce sont uniquement les belles dames qui viennent danser sur moi.»

    Je me demande si ce n'est pas plutôt le jeu du cadavre exquis dont l'idée vint à Breton.

     

    Sources : Ch. Baussan in Le Mois littéraire et pittoresque, janvier 1907 (gallica.bnf.fr)
    Anne Seghers, in L'Enfant, la Poésie, Poésie 1, n° 28-29, janvier-février 1973
    Dans les blés, John Lewis Brown, 1887, musée de Bordeaux (Joconde)


    2 commentaires
  • Samedi 5 juillet, l'atelier de Groutel sera au Salon du livre de Honfleur. Jacques Renou, Guy Allix et moi présenterons les productions de l'atelier. En particulier, ce magnifique S'occupe des filles, dont on a retrouvé quelques exemplaires.*

    Si je vous rappelle que Jean-Claude Touzeil y sera présent pour Donner à voir, vous ne pouvez plus manquer le détour.

     

     

    S'occupe des filles (Yves Barré)

     

    * S'occupe des filles, poèmes et dessins d'Yves Barré, suivis d'un après-lire de Claude Vercey. Portfolio de 48 pages. Composition typographique aux caractères de plomb, illustré de 39 linogravures et d'un bois gravé. Édition Jacques Renou - L'Atelier de Groutel. Tirage limité à 75 exemplaires numérotés. 20 €, chez l'éditeur.


    10 commentaires
  • Barthet par Nadar

    Topa s'interroge et nous avec lui, sur le droit à l'oubli d'Armand Barthet. Il a été devancé par des amis dudit poète – si on peut les appeler ainsi  :

    « Son œuvre n'est pas de celles qui bravent la morsure du temps. Elle nous fait l'effet de ces fleurettes qu'on dépose un soir de printemps dans un livre aimé. Elles s'y dessèchent lentement [...] »*

    De quoi rendre modeste ! L'Armand pourra toujours se consoler avec sa caricature par Nadar.

     

     

    * Notice sur Armand Barthet (gallica.bnf.fr). Dessin de Nadar (même source)


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique