• Dessin à l'échelle

    Fourmi de 18 mètres

    Linogravure

     

    Fourmi à l'échelle 1/100. Il y a sans doute une légère approximation : Robert Desnos ne précise pas si les antennes sont déployées, ni même s'il faut comprendre le chapeau dans les dix-huit mètres annoncés.

     

    Note : hier, outre Robert Desnos, étaient invités Jean de la Fontaine et Zouc.

    Pour les gourmand-e-s : une interprétation de Juliette Gréco, musique de Joseph Kosma et la fourmi de Zouc.

     

    « ChantefableBelle foutaise »

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Décembre 2011 à 05:01

    chapeau! t'es géant!

     

    2
    Mardi 6 Décembre 2011 à 08:25

    Bravo Lino !...

    M'étonnerait fort que Robert n'applaudisse* pas des quatre mains...

     

    * n'applaudît, si tu veux...

    3
    Mardi 6 Décembre 2011 à 09:04

    Oh! une fourmli géante !!!!

     

    4
    Mardi 6 Décembre 2011 à 10:12

    Ces nains portent quoi ? demande l'autre.

    5
    Mardi 6 Décembre 2011 à 10:38

    Elle salue l'artiste.

     

    6
    Mardi 6 Décembre 2011 à 10:53

    L'un ou l'autre se dit ou se disent !

    7
    Mardi 6 Décembre 2011 à 10:53

    Où ça ? Où ça ?

    8
    Mardi 6 Décembre 2011 à 10:58

    Plus civile que l'oiseau de Quartier libre.

    9
    Mardi 6 Décembre 2011 à 11:37

    Là sur ton blog !!!

    10
    Mardi 6 Décembre 2011 à 13:47

    Comment faire naitre des idées nouvelles ?! Nous rendre disponible à l'improbable, l'inattendu, le surprenant ... J'aime cette fourmi, femme d'affaire, il est vrai, un peu lunaire et fort peu souriante, mais tellement affairée et drôle avec son doigt toquant sur son gros abdomen - à croire que ses euros sont cachés là !

    11
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:31

    Oui, Claude, il doit bien y avoir une photo de la fourmi de 18 mètres (vrai de vrai) réalisée par les élèves d'une classe de CLIS avec Gilles Poirier leur instituteur. Le thème du Printemps Poétique cette année-là était "Gigantesque et minuscule".

    12
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:36

    Ah oui ?

    13
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:36

    Ce n'est pas l'avis de la fourmi.

    14
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:37

    De quel côté de la lorgnette te places-tu ?

    15
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:39

    Si je n'avais pas craint d'alourdir le dessin, je lui collais un téléphone entre les antennes... (Il y en a un d'ailleurs dans les croquis préparatoires)

    16
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:40

    Finalement, elle existerait ?

    De mémoire le thème devait être Géant et minuscule.

    17
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:43

    Rien dans le cartable. Ne me prends pas par les sentiments...

    18
    Mardi 6 Décembre 2011 à 22:48

    Ce n'était pas donc géant mais gigantesque. Encore plus fort !

    On y dansait également. Pas seulement la fourmi.

    19
    Mercredi 7 Décembre 2011 à 06:54

    Art Egyptien presque égyptien : le corps de face et la tête presque de profil. Bonne journée à toi

    20
    Mercredi 7 Décembre 2011 à 09:33

    Une fourmi soulevant son chapeau c'est rare !  On en voit plutôt le téléphone collé à l'oreille.

    21
    Mercredi 7 Décembre 2011 à 21:03

    L'art égyptien est un art militaire : les jambes de profil pour le pli sur la couture du pantalon, le torse de face pour les médailles agrafées sur la vest, la tête de profil pour la visière du képi et les oreilles dégagées.

    22
    Mercredi 7 Décembre 2011 à 21:11

    Une fourmi trader... « C'est comme lorsqu'on donne un grand coup dans une fourmilière. Pendant quelque temps, il y a eu une grande consternation et un grand affolement dans toutes les bourses et sur tous les marchés du monde.»

    (Georges Lachapelle, Nos finances pendant la guerre, 1915)

    23
    thé âche
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:56

    ce qui prouve la beauté des oiseaux

    quoiqu'en dise Jean

    signé le poèt-qui suit son nid dé

    24
    Pétard
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:56

    1/100 ou 100/1 ??

    25
    Claude Vercey
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:56

    Je n'oublie pas que je l'ai vue, cette fourmi de dix-huit mêtres, il y a quelques années, dans une exposition à La Suze. Le thème en était justement Grands et petits, ou quelque chose d'approchant. Et c'était l'oeuvre d'une école maternelle.

    A cette époque, je ne prenais pas de photos. Dommage. Mais Alain Boudet a peut-être cela dans ses archives...

    26
    wolfragin
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:56

    Cette fourmi-la, j'en ai des fourmis dans les jambes dans les doigtset dans les yeux de la voir vraiment.

     

    Merci Yves, c'est sûr, les gamin qui la verront ne l'oublieront pas. D'autant que tu nous cache quelque chose, non, dans le cartable?

    Que pourrait-il en sortir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :