• Détail

    Paysage aux pas perdus
    Paysage aux pas perdus, 2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm (détail)

    Pour rebondir sur ses pieds et sur le titre du tableau, dans Les Pas perdus, André Breton écrit :
    « On sait maintenant que la poésie doit mener quelque part.» Et plus loin :
    « L'encre et le papier savent seuls tenir l'imagination en éveil.»*

     

    * André Breton, Les Pas perdus, 1924. Les deux citations dans un passage consacré aux  Chants de Maldoror.

    « Ce blog entame sa douzième annéeRevisitée »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Septembre à 05:18

    - Mets pas ton pied sous la tondeuse !... (un ami)

    - André Breton est né en Normandie, c'est surréaliste !... (les journaux)

    - Une laisse, ça doit bien mener quelque part. (Gérard Manset)

      • Dimanche 24 Septembre à 20:16

        Monsieur Cémoi est-il, lui aussi, né à Tinchebray ?

    2
    yannick
    Dimanche 24 Septembre à 08:08

    Cette fois, j'applaudis autant des ailes que des pattes !

      • Dimanche 24 Septembre à 20:16

        À tomber sur le cul, en quelque sorte. Merci pour le compliment.

    3
    Dimanche 24 Septembre à 10:28

    il ne faut pas s'égarer, eut dit le chef de gare

    signé : la tondeuse

      • Dimanche 24 Septembre à 20:17

        Toi ! Tu as encore mangé des carambars !

    4
    Dimanche 24 Septembre à 23:15
    Cristophe

    Tu n'as pas perdu la main.

      • Mardi 26 Septembre à 07:37

        Même si je dessine comme un pied.

    5
    Lundi 25 Septembre à 10:13

    Une oeuvre pour tout le monde.

      • Mardi 26 Septembre à 07:38

        Pour tous ceux qui attendent...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :