• Deviner

    Nuage

    Nuage à l'étange de Gué de Selle – octobre 2013

     

    Nuage – Tiens un homme à tête chenue ! 

    – Ce ne serait pas plutôt une souris !

     

    Une chance qu'il n'y ait pas eu d'ovin, on aurait eu pluie le lendemain, car...

      Brebis qui paraissent ès cieux
      Font tems pluvieux ou venteux
    On a observé dans le ciel des nuages moutonnés le 12 de ce mois d'octobre* : on a eu vent le lendemain. Le proverbe a donc deviné.

     

     

    *  Annales de l'Observatoire de Turin, 1809.

     

     

    Sur le blog Biloba, on reverra avec plaisir le petit nuage amoureux de l'arbre surpris par Flora.

    « Faire tapisserieBlafarde »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 05:26

    Va falloir arrêter de sniffer les nuages !

    Le papotier en arrêt !

    2
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 06:40

    poésie pure, joli moment. merci

    3
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 07:12

    Pas d'ovin, pas d'ovni non plus... Juste les merveilleux nuages du grand Charles...

    4
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 07:38

    Question nuages, la chance vous sourit.

    5
    K
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 08:01

    Joni Mitchell... Rows and flows of angel hair / And ice cream castles in the air / And feather canyons everywhere / I've looked at clouds that way (...) I've looked at clouds from both sides now/ 

    Merci de me l'avoir remise en tête, même si elle ne s'eloigne jamais longuement !

    6
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 09:05

    Et si à l'inverse on voyait des nuages dans les souris, dans les visages ?

    @ Topa : Ah Charles Aznavour !

    7
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 10:09

    et personne ne se demande comment tu fais pour dessiner dans les nuages. bravo à K pour cette poignée de vers de Joni.

    signé : un pelteux de nuages

    8
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 17:38

    L'imagination au pouvoir !

    9
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:38

    Juste le nez en l'air.

    10
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:48

    Merveilleux ??? merveilleux ??? Ils les trouvaient plutôt maussades, le grand Charles Tabaraud et son complice Vaughan :

    « Je faisais retentir les sonores arcades
    Du pont. La lune au ciel, grave, me saluait,
    Perçant pour mieux me voir les nuages maussades.»*

     

    * L'Intermezzo : poème d'après Henri Heine (1884)

    11
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:49

    Mon horoscope ne se montrait pas si optimiste.

    12
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:50

    Je n'y suis pour rien. Il y a méprise. Ces nuages, monsieur, sont des nuages français !

    13
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:51

    Tu ne prendrais pas des produits illicites ?

    14
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:51

    Je me disais que le choix de K te plairait.

    15
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:52

    Ben, c'est raté encore une fois.

    16
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:52

    C'est bien le premier endroit où elle fait défaut.

    17
    Vendredi 11 Octobre 2013 à 00:00

    Ce qu'on appelle vapoter ?

    18
    Vendredi 11 Octobre 2013 à 19:56

    Avoir la tête dans les nuages c'est garder la tête haute.

    19
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 20:53

    Je ne te le fais pas dire.

    20
    La Marguerite du Pré
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:33

    L'a voulu faire comme la grenouille de la fable, s'faire plus grosse que le boeuf...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :