• Disparition

     

     

     

     

    M. Gallimard m'avait demandé une illustration
    pour La Disparition de Georges Perec.
    J'étais fier de mon projet. Il n'a pas donné suite.
    Au prétexte que j'avais rendu copie vierge.
    Et pourtant !
    Elle y est la lettre qui n'y est pas.*

     

     

    * dans le cadre ci-contre.

    E

    « IntermèdeTraits rouges »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Janvier à 01:52
    celestine

    Evidemment qu'elle y est...

    Grosse comme une vache et son veau. ;-)

     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

     

      • Jeudi 31 Janvier à 11:21

        Je renvoie vers toi les gens qui ne voient pas ce qu'on ne voit pas et qui pourtant est à voir.

        La vache et son veau ? Faut-il y voir le veau dans la vache ? Ou le veau hors la vache ?

    2
    Jeudi 31 Janvier à 07:12

    tu es allé au bout du mot

    l'après

      • Jeudi 31 Janvier à 11:22

        Oui, mais je suis néanmoins resté incompris.

    3
    Jeudi 31 Janvier à 09:04

    Ouah ! Il faudra que tu m'esssssspliques…

      • Jeudi 31 Janvier à 11:32

        Passe le curseur au-dessus du cadre, doigt appuyé sur le bouton gauche du mulot, et déplace-le de gauche à droite (avec un PC) ou de droite à gauche (avec un PC aussi, je ne sais pas pour Mac). Comme pour sélectionner du texte.

         

    4
    Jeudi 31 Janvier à 11:28

    et oui mais Là c'est totale disparition le lecteur y perd ses lettres ?

    signé : unp'tit blanc ?

      • Vendredi 1er Février à 08:52

        Le lecteur n'y voit que du bleu.

      • Vendredi 1er Février à 11:13

        et Casimir (Malévitch) n'est pas très loin

        signé : la croix blanche

    5
    Jeudi 31 Janvier à 14:30

    Peur des "Revenentes" !...

      • Vendredi 1er Février à 08:51

        Des Revenentes, on a dit que c'était un retour sur investissement.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Jeudi 31 Janvier à 20:32

    Tu as réalisé là un travail remarquable, à couper le souffle.

    Mais c'est qui ce Gallinacé? Pour qui se prend-il?

      • Vendredi 1er Février à 08:50

        Ce Gallinacé ? Celui qui qui travaille à la noire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :