• Du désir

    Yves Barré
    Force du désir, 2020, linogravure sur papier Fabriano Unica crème 250 g, 20 x 70 cm
    tirage limité : 5 exemplaires numérotés

    Un artiste reconnaissait qu'après avoir terminé sa sculpture dans le marbre, le plus difficile était de lui trouver un titre.
    Pour cette gravure, d'où se dégage une idée de croissance, de jaillissement, j'ai finalement retenu Force du désir. Je m'aperçois, après choix, que le mot était sous mes yeux depuis quelques jours, avec le recueil de Jean-Luc Peurot : Laure que le désir encerne (Tarabuste éditeur).*

     

    * Note du lecteur : Si j'étais Laure, je ne me séparerais pas de mon poète aimant !

     

    « WIPÀ venir »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Septembre à 05:37

    Tu prends un peu d'avance : nous voilà en plein dans le thème du prochain "Printemps des Poètes" !...

      • Dimanche 6 Septembre à 22:55

        C'est bien la première fois que je rendrai une copie dans les délais.

    2
    yannick
    Dimanche 6 Septembre à 09:20

    J'aime bien le petit tambour à la fin.

      • Dimanche 6 Septembre à 23:18

        Petit tambour ! Voilà à quoi je m'expose à trop simplifier. ouch

        Dans le film Heil, une farce néo-nazie, un groupuscule à la recherche d'un logo, retient l'idée suivante : un brasero d'où jaillit une croix gammée et à côté, un personnage qui fait le salut allemand. Cela devient :

        Logo

    3
    Lundi 7 Septembre à 07:48

    comme un paquet cadeau, le plaisir

      • Mardi 8 Septembre à 21:42

        En son état de promesse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :