• Emballage final

    Mme Affligem, poulet sous le bras

    Mme Affligem, poulet sous le bras
    2017, pastels sur carton d'emballage, h. 32 cm
    photographiée ici sur un papier peint

     

    – Mais où va-t-il chercher tout ça ?
    – Dans le carton d'emballage d'un pack de bière. Bière d'abbaye. À consommer avec modération.

    « Rue de la Vicomté 6Fête nationale »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Juillet à 06:04

    La maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » attribuée à Lavoisier, est simplement la paraphrase du philosophe grec présocratique Anaxagore : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ». (Mâme Wiki)

      • Mercredi 12 Juillet à 18:11

        Pour moi aussi, c'est la combine.

    2
    yannick
    Mercredi 12 Juillet à 06:51

    D'un pack à la poule, de la poule au grainn d'orge, de l'orge à la bière, tout se transforme au moins dans les mots, par l'image, par la découpe aussi sur fond coloré ...  magnifique chaudron...  à ta santé picturale.

      • Mercredi 12 Juillet à 18:12

        Et le tout engendre de la chaleur !

    3
    Mercredi 12 Juillet à 11:14

    la consommation fut elle modérée, la question se pose car à chacun sa dose, carton ou canette ou ?

    signé : et toc

      • Mercredi 12 Juillet à 18:17

        Ou fût, barrique, tonneau, muid...

    4
    Jeudi 13 Juillet à 10:28

    avec modération c'est sûr ?

      • Vendredi 14 Juillet à 07:15

        Comme d'habitude ! Faites-moi confiance.

    5
    Samedi 15 Juillet à 08:29

    ton imagination se boit d'un trait sans modération

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :