• En marge

    Yves Barré

    Un jour, plus tard, quelqu'un s'attachera à mesurer les effets du confinement sur ma production picturale.

    En attendant, tentative de description :
    L'homme ploie sur le poids d'un arbre qui lui pousse sur le dos. Sur une branche basse, sa fille joue à cochon-pendu.

     

    En marge 104, 31.03.20, stylo sur papier, A4

    « Baise à bouquetteMontage grossier »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Avril à 05:24

    Le "quelqu'un" en question écrira peut-être que tu as connu là une période "surréaliste", voire "sousréaliste"...

    - "Patientons" disait le piaf...

      • Vendredi 3 Avril à 22:25

        J'aimerais bien voir ça.

    2
    Vendredi 3 Avril à 08:35
    Rien à voir avec l'homme tronc, donc.
      • Vendredi 3 Avril à 22:25

        Rien à voir, c'est vite dit.

    3
    yannick
    Vendredi 3 Avril à 09:17

    Enfin un dessin raisonnable dans ce monde devenu fou.

      • Vendredi 3 Avril à 22:27

        Ce point de vue n'est pas pour me déplaire.

    4
    Vendredi 3 Avril à 11:33

    le nouvel art pariétal ?

    signé : ocre

      • Vendredi 3 Avril à 22:28

        Sur les parois des lieux de confinement.

    5
    Vendredi 3 Avril à 11:42

    tu vas bien ?

      • Vendredi 3 Avril à 22:30

        Voilà une question – pertinente – pour laquelle je n'ai pas vraiment de réponse satisfaisante.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :