• En remettre une couche

    Yves Barré
    Trois états de la réalisation du tableau. Travail en cours.

    À L. qui me demande pourquoi je montre ici les dessous du tableau, je réponds que je n'ai rien à cacher. Paradoxe. Puisque précisément, je cherche à presque tout cacher.

    « Dit d'un de l'académieSupposons le problème résolu »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Mars à 09:50

    j'aime cette pudeur artistique, mais tu le sais déjà. merci de nous offrir ton cheminement, ce matin.

      • Jeudi 1er Mars à 21:44

        Je ne cache rien, finalement !

    2
    Jeudi 1er Mars à 11:10

    qui veut beaucoup peut beaucoup et inversement ; en l’occurrence il y aura du travail pour les restaurateurs de tableaux dans quelques siècles

    signé : à musez vous

      • Jeudi 1er Mars à 21:53

        Pour rebondir sur ta signature, les trente épisodes de la série "A Musée Vous, A Musée Moi" sont disponibles sur le site de Arte.
        Un de mes préférés : Les Amants III de Magritte.

    3
    Jeudi 1er Mars à 15:12

    Le problème pour le lecteur/spectateur, c'est qu'il ignore le sens de lecture et bin marri vous le trouverez (à feu doux)...

      • Jeudi 1er Mars à 21:55

        Bon sang, mais c'est bien sûr ! Comment n'y avais-je pas pensé ? On pouvait espérer aller vers plus de couleur. C'est l'inverse qui se produit.

    4
    Jeudi 1er Mars à 22:14

    Tu n'as rien à cacher?

    J'ai cru un instant que c'était la femme d'avant-hier qui prononçait ces motrs.

      • Vendredi 2 Mars à 23:33

        Elle non plus, en effet. Sans effets, devrais-je plutôt écrire.

    5
    Vendredi 2 Mars à 07:22

    "Couvrez ce dessin que je ne saurais voir..."

     

      • Vendredi 2 Mars à 23:34

        C'est à dessein que tu cites Molière !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :