• Entourloupe toi-même

    Jean l'AnselmeBannière pour le Printemps poétique de la Suze, édition 2016 (détail)

    Sur ce portrait de Jean l'Anselme, par Jean Dubuffet, on ne manquera pas d'observer comment le poupon use de ses petons pour tenir son biberon, réservant ses mains, surtout la gauche, à de futurs occupations d'écriture.

    Juste après guerre, la rencontre de Jean Dubuffet va être déterminante pour le poète.

    « Comme lui, j'étais opposé à l'art des musées, l'art officiel, l'art "culturel" et j'avais imaginé d'écrire "de la main gauche" ce qui me permettait un retour aux sources de l'expression en recréant des tournures de langage proches de celles des enfants...»*

    J'écris de la main gauche
    la plus gauche des deux
    parce que ma main gauche
    ne sait pas ce que sait
    ma main droite et que
    ma main droite en avait
    assez d'aller aux écoles.

     

    Encore un peu de patience, et Jean l'Anselme paraîtra dans la collection Poésie des éditions Gallimard**.

     

    * rapporté par Robert Sabatier, Histoire de la Poésie française, La Poésie du vingtième siècle, Métamorphoses et Modernité, Albin Michel, 1988
    ** Lire à propos de cette collection, le billet ruminé par Claude Vercey sur le site de la revue Décharge (De Paul Éluard à James Sacré – I.D. n° 616).

     

    « Col fatalPoint, c'est tout »

  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Février 2016 à 06:53

    Oui, l'ami Jean l'Anselme que l'on a connu (venu 3 fois au "Printemps de Durcet" quand même !) fut bien cet éternel gamin rigolard, toujours en quête de jeux de mots attrapés ici et là, revisités, rafraîchis par sa verve populaire...

    Ta bannière dédiée sera un superbe hommage, j'en suis sûr...

    Pour rebondir, pour notre 31ème Printemps, une quinzaine des bannières poétiques de La Suze seront installées dans le bourg de notre village !...

      • Lundi 8 Février 2016 à 11:58

        Il y a une indéniable qualité dans les bannières en préparation. J'ai aperçu de remarquables portraits d'Apollinaire, Guillevic, Boris Vian ou Marie Noël.
        Je pensais nécessairement à Durcet. J'ai eu le bonheur, en 2003, de recevoir le Prix Claude Ribouillault, pendant la soirée où Jean l'Anselme était honoré du Prix Jacques Bertin.

         

    2
    Lundi 8 Février 2016 à 09:53

    "Vingt fois sur le métier
    dépolissez l'ouvrage,
    un vers trop poli
    ne peut pas être ... au net"

    Disait l'homme,

    Honnête

      • Lundi 8 Février 2016 à 12:07

        En cadeau, parce qu'on ne lui faisait pas, à Jean l'Anselme :

        ÉPIGRAPHE POUR
        L'HISTOIRE DE LA POÉSIE FRANÇAISE
        EN DIX VOLUMES
        DE ROBERT SABATIER

        Et n'oublie surtout pas, Robert
        que la poésie c'est la même chose que le camembert
        plus c'est coulant et bien fait
        et plus c'est piqué des vers.

        On peut même ajouter qu'il n'y a rien de tel
        que le camembert "Le Claudel".

        Popo & Siesie, mise en boîte de 35 pansements d'urgence sur l'Art d'écrire,
        in L'Anselme à tous vents, éditions Rougerie – les fidèles –, 1984.

         

         

    3
    Vougeot
    Lundi 8 Février 2016 à 11:29

    Le jour où l'Anselme entrera dans la collection Photomaton de Gallimard, ce sera l'équivalent d'un tremblement de terre ...

      • Lundi 8 Février 2016 à 11:51

        Ce jour-là, on partagera une boisson à la gentiane.
        Je pensais à Jean l'Anselme, mais aussi à Jean-Paul Klee, Vénus Khoury-Ghata... et j'entends ce matin que pour cette dernière, ce serait fait.

    4
    Lundi 8 Février 2016 à 11:40

    Jean l'Anselme à tout vent : il ne savait pas qu'il titrait aussi bien, quand à Gallimard il serait temps.

    signé : bravo

      • Mardi 9 Février 2016 à 22:29

        Tout bien réfléchi, je ne sais pas si c'est souhaitable.

    5
    Mardi 9 Février 2016 à 07:24

    naît-on poète ?

      • Mardi 9 Février 2016 à 22:30

        Une fois sur deux ou trois.

    6
    Mardi 9 Février 2016 à 07:42

    Dubuffet à volonté por le regretté poète...

      • Mardi 9 Février 2016 à 22:35

        « À manger comme un ogre, comme le petit poussait.»

    7
    Mardi 9 Février 2016 à 15:01
    Cristophe

    Mais est-ce que Jean l'Anselme est photomatongénique ?

      • Mardi 9 Février 2016 à 22:41

        S'il l'était, il s'est bien gardé de le montrer.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :