• Entre nous

    Un grand gardien
    « Il est mal fagoté, il mange des frites.
    Quand on fait un métier public, il faut faire attention.»***

    C'est un gars, il entraîne des joueurs de foot. Dans un moment d'égarement, il a dit : le football, c'est aussi de l'intelligence.
    – Il a pas dit ça ?
    – Si !
    – De l'intelligence ? Non ! Ses propos ont été déformés ! Ou alors ça aurait dépassé sa pensée.*

    Voici plus d'un siècle déjà, on écrivait :
    « En somme le foot-ball est un danger [...]. Quant aux joueurs, ils déploient une activité considérable et il semble que tout soit bénéfice pour eux, au physique comme au moral.
    Cependant, là encore, il y a un point noir. En effet, avec l'impétuosité que les jeunes gens apportent au jeu, le foot-ball menace de devenir et devient quelquefois effectivement une école de brutalité et de grossièreté, où l'énergie des mouvements et du langage dépasse les limites prescrites non seulement par la charité chrétienne, mais même par le respect du prochain et la sécurité des personnes.»**

     



    * Ces propos n'engagent que Léonie Laroue que je salue néanmoins ici.
    ** Joseph Rogues de Fursac, Un mouvement mystique contemporain : le réveil religieux du pays de Galles (1904-1905), Paris, 1907. (source : gallica.bnf.fr)
    *** Propos sur un président attribués à un ex, pire qu'avant. D'après Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel, Ça reste entre nous, hein ?


    « On ne choisit pas sa familleElle retire son pull »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 06:22

    Mes parents m'ont appris que dans la vie, il fallait toujours avoir un but !

    2
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 08:07

    et le sport a toujours été choyé par toutes les dictatures.

    signé : sport culture et répression

    3
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 09:02

    - Jouons au billard : salut à Léonie...

     

    4
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 10:47
    Cristophe

    Kevin Raffarin n'avait-il pas parlé de l'intelligence du pied ?

    5
    Martine
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 11:56

    Droit e...au but.......poteauuuuu!!!!!!!!

    6
    Vougeot
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 15:04

    si on aime le foot, lire Rouge ou mort, de David Peace ...


    si on aime la littérature, on peut aussi lire ce roman ...


     


     

    7
    K
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 18:11

    Il a l'air franchement dépité d'avoir récupéré un maillot sans sponsor;

    Que fait le Qatar, merde !

    8
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 21:37

    @Yannick – Des parents à viser.

    @thé âche – Pas que...

    @Topa – C'est dit.

    @Cristophe – Droit au but (D'un auteur qui m'est inconnu.)

    @Martine – On n'a jamais pensé à récompenser le tir sur les poteaux ou la barre transversale... ça pourrait changer la tactique.

    @Vougeot – Dès que j'aurai achevé ce roman qui commence par Un homme est assis sur une chaise... Je sais qu'on aura peine à m'accorder crédit. Il suffira d'ouvrir Après la guerre, d'Hervé Le Corre (Rivages).

    @K – En ce temps de poteaux carrés, le mot sponsor était encore dans les limbes, le Qatar aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :