• Et avec les pieds ?

    Yves Barré
    Dessins du 3 novembre, encre de Chine et acrylique sur papier, 2 X 39 x 26,5 cm

    Le court commentaire ci-dessous n'a aucun rapport avec l'image. Quoique... à bien y regarder

    Christophe Deloire, dans L'homme qui ne se retourne pas (Flammarion, 2014) :
    « les chars piétinaient les manifestants de leurs chenilles dans tout Pékin »
    – Avec leurs chenilles, dites-vous ?
    – Bien sûr, vous ne croyez pas que les chars se déplacent à pied.

     

    Livres du jour. De Joann Sfar : Le Chat du rabbin (volume 10, Dargaud) et La Chanson de Renart (Gallimard), achetés dans une librairie indépendante.

    « Ces vents nous gaventMerci pour les chocolats »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 06:42

    Ce costume étoilé lui colle à la peau...

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 22:40

        Comme un tatouage ou des bleus.

    2
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 11:20

    5 11 20 et 3 11 20 ou l'inverse donne à relire le croquis

    signé : les toiles  

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 22:43

        Effet de rognage. Si le 3 et le 5 ont même ventre rond, ici, c'est bien un 3. Détail :

        Yves Barré

        Sur le dessin du 5, il faut attendre un nageur et des piranhas.

    3
    broutilleb
    Vendredi 6 Novembre 2020 à 06:34

    le gouvernement a décidé de payer les frais d'expédition des livres des librairies indépendantes; il a sûrement lu tes articles

      • Vendredi 6 Novembre 2020 à 21:02

        Je ne suis pas opposé à un tarif privilégié pour les envois de livres, même après confinement.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :