• Études en dos

    Billet paru en octobre 2006

    Études aux crayons - sanguine, sépia, pierre noire... - pour un dos. La sculpture qui devait en résulter n'a pas vraiment abouti.

    Dos

     

         

    2006, 5 cartons 37,2 x 31,6 cm

     

    « Prettige verjaardagLiseuse »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Mardi 2 Août 2016 à 07:03

    Ciel ou fichtre !

      • Mardi 2 Août 2016 à 14:07

        Et réciproquement.

    2
    Mardi 2 Août 2016 à 07:35

    Diantre, qu'il est beau ce dos !

     

      • Mercredi 3 Août 2016 à 07:31

        Tu t'exprimes comme Balzac dans le Père Goriot : « Diantre ! dit le peintre, il est fameusement beau à dessiner.»

    3
    Mardi 2 Août 2016 à 07:37

    - par la face nord ?...

      • Mardi 2 Août 2016 à 14:17

        Tiens, je pensais qu'on était côté pile.

    4
    Mardi 2 Août 2016 à 10:44

    cent fois sur la sellette il faut remettre... sans foi .... sens et hasard et persévérance font le reste ?

    signé : au bout l'eau

      • Mercredi 3 Août 2016 à 07:27

        On dit que le hasard fait bien les choses.

    5
    Mardi 2 Août 2016 à 18:14

    pour des photos je t'aurais dit: bien vues bien prises ou ressers le cadrage.... sanguine c'est un hasard ou un choix....

     

      • Mardi 2 Août 2016 à 21:53

        En ce qui concerne le cadrage, il faut se rappeler qu'il s'agit d'études pour une sculpture. Sanguine, sépia, pierre noire, fusain... sont des outils qui correspondent aux intentions et autorisent même des repentirs.

    6
    Mercredi 3 Août 2016 à 07:34

    sensualité superbement bien dessinée... mais je n'osais te faire un compliment, il paraît que ça fait groupie..

      • Mercredi 3 Août 2016 à 22:59

        Laisse dire et fais bien.

        Chez un voisin de mes parents, il y avait sur un buffet bas, deux statuettes en terre cuite, représentant un homme et une femme accroupis à déféquer. Elles portaient sur le socle les mentions suivantes "Bien faire" et "Laisser dire".

    7
    Mercredi 3 Août 2016 à 11:05

    Du photographe Jean Loup Sieff, il me semble: " Une femme a deux visages, le second ce sont ses fesses."

      • Mercredi 3 Août 2016 à 23:02

        Jean Loup Sieff : grand voyeur ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :