• Fripon, encore

    Les dessins du vent

    Pirou (50) – Photo Christine Juteau

     

    Autre dessin du vent saisi par Christine à Pirou-Plage. Et, parce que le poète* s'y montre fripon, quelques strophes – qu'on verrait bien dansées** – d'un poème à Doña Rosita Rosa.

     

    Elle est ignorante et libre,
    Et sa candeur la défend.
    Elle a tout, accent qui vibre,
    Chanson triste et rire enfant,

    Tout, le caquet, le silence,
    Ces petits pieds familiers
    Créés pour l'invraisemblance
    Des romans et des souliers,

    Et cet air des jeunes Èves
    Qu'on nommait jadis fripon,
    Et le tourbillon des rêves
    Dans les plis de son jupon.

     

     

    * extrait de Gare !, de l'Éternel petit roman, livre premier des Chansons des rues et des bois, de Victor Hugo.

    ** Strophes dansées, c'est tout moi ça..

    « FriponHomme qui marche »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Mai 2013 à 00:10

    J'aime ce recueil plein de légèreté de Hugo Victor.

    À demain pour "Fripon, toujours".

    2
    Mercredi 15 Mai 2013 à 06:33

    elle s'en va légère le long des champs de carottes de sable

    3
    Mercredi 15 Mai 2013 à 06:35

    C'est une nouvelle rubrique : "Le vent, quel talent !"...

    4
    Mercredi 15 Mai 2013 à 06:53

    Caresses de sable sur la toile violine du goudron !

    Signé : Désirs d'été !

    5
    Mercredi 15 Mai 2013 à 10:05

    Non, pas demain.

    6
    Mercredi 15 Mai 2013 à 10:06

    Les carottes des sables : un peu plus loin dans les terres.

    7
    Mercredi 15 Mai 2013 à 10:06

    C'est un petit coup en passant.

    8
    Mercredi 15 Mai 2013 à 10:08

    Restons poète. Évitons d'évoquer le sable dans les chaussures.

    9
    Mercredi 15 Mai 2013 à 12:04

    je n'ose commenter la forme que prend le sable poussé par le vent (fripon dit-on). fatigue ou verdeur retournons la foto.

    signé : sniff

    10
    Vendredi 17 Mai 2013 à 09:12

    Ou soufflons plus fort.

    11
    Vendredi 17 Mai 2013 à 09:12

    Je la verrais bien, en effet.

    12
    Martine
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:37

    la photographe, en effet, pourrait danser sur ces strophes!....et dans le vent!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :