• Haribo vert

    Le Mans

     Non le biloba, arraché à l'affection de tous en janvier, n'a pas été replanté. Cette photo est truquée.

     

    J'étais enfant. Chaque semaine, le Caïffa stationnait sa fourgonnette au portillon de la cour pour proposer aux ménagères, l'huile, le savon en paillettes, le pétrole lampant ou le café en grains. Il y avait, en prime du café, des figurines d'animaux de la ferme. Ç'aurait pu faire mon bonheur mais... Sans respect d'échelle – lapin aussi gros que cheval, coq dépassant les chèvres d'une tête ! – et pire... fondus dans une matière plastique translucide de couleur unique : vaches bleues, cochons verts, chèvres rouges ! Pouah ! Je venais de rencontrer l'art moderne. Aujourd'hui, le collectif d'artistes Cracking art group a transporté au Mans ses statuettes de résine, chacune d'un coloris unique : grenouilles, escargots et suricates. Oh, ces suricates. Sentinelles sur le mur d'enceinte de la cathédrale. Victimes de voleurs ! Un comble !

    Pour illustrer, je n'avais plus de suricates, je vous ai mis des oursons.

    Photo cathédrale : Nissan.

    « Se lever tôt nuit, bien au contraireComment éviter la fringale »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 05:06

    Tout est dit !

    Ces bestioles sont vendues 600 euros la bête ...et bien plus si elles sont signées. La mairie a déboursé 100 000 euros

    pour promouvoir l'affaire sans compter les transports quotidiens pour les ranger le soir et les remettre au matin

    il est précisé que les enfants n'ont pas le droit de monter dessus ... on ne monte pas sur des œuvres d'art ... non, mais !

    2
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 07:50

    Le com de Yannick donne à réfléchir.  Pourtant, moi j'aime bien ce qui étonne et renouvelle. Quant au Caïffa que j'ai bien connu, je m'étais promise de faire un jour un article dessus ...

    3
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 07:55

    si la ligne d'horizon pouvait  rimer avec la douceur de l'ourson

    4
    K
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 07:58

    Ah mais oursons passés les suricates ?

    5
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 07:59

    Ah ! les joies de la grande ville ! Comme c'est trépidant !... On ne s'ennuie pas un instant par chez vous...

    Quel contraste avec la chanson de Leprest : "y'a rien qui s'passe", à réécouter par ici :

    https://www.youtube.com/watch?v=yEiT5hNew9g

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 08:17

    les bestioles m'ont plu, la facture beaucoup moins, d'autant que des artistes de tout poils il y en a sur place et certains crèvent la dalle.

    signé : les ans chaires

    7
    Martine
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 09:57

    J'aimais bien les suricates ......mais je préfère tes oursons c'est plus doux dans ce monde de ........

    8
    Vendredi 2 Octobre 2015 à 23:16

    @Yannick – Ne pas confondre un suricate en résine avec le cochon rose du manège, ni avec celui de la tirelire.

    @Lily, @thé âche, @Martine – J'ai l'impression qu'on me sert un art sans consistance. Pour mon éveil artistique, dans mon lotissement, il y a déjà les nains de jardin.

    @phordilettante – L'ourson ? Il hiverne ou il hiberne ?

    @K – Et les gazelles noires, hein, elles sont où passées ? (Nadine M.)

    @Topa – Pour trépider, ça trépide !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :