• Hobo

    D'un mot dont je n'avais pas l'usage jusqu'à ce jour.
    Hobo.
    Rencontré dans un article de James Tanneau*, à propos de Jack London.

    Thierry Gaudin qui use plus volontiers du mot trimard,
         Trimard paumé ou roi du tout
         Rails rouillés ou voiles lourds
         Sont des décors et les acteurs
         Jouent les héros toutes les heures**
    avait aussi le choix : trimardeur, chemineau, errant, galvaudeux, va-nu-pieds, meurt-la-faim, vagabond...

    Dans la famille Vagabond, les Américains distinguent le tramp qui ne travaille que forcé, le bum qui ne travaille pas du tout et le hobo, travailleur en déplacement.

    John Lee Hooker, quant à lui, montre sa sympathie pour le hobo (Hobo Blues).


    * Revue L'Iresuthe n° 40. Dans Les Recommandations réfractaires, James Tanneau invite à lire Jack London (Romans, récits et nouvelles, 2 volumes récemment parus en Pléiade
    ** Ballades à contre blues, L'Atelier de Groutel, 2015

     

    « Place au ralliementPrintemps (le retour) »

  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Mai 2017 à 05:03

    Beau blues, beau billet...

    Complément d'information sur le sujet : voir du côté de Woody Guthrie, l'ancêtre, et celui de Greame Allwright, autre ancêtre (francophone)...

      • Samedi 13 Mai 2017 à 20:39

        Dans le Hobo's Lullaby de Woody Guthrie sur Youtube, une image semblable à celle-ci qui devrait plaire à certains de nos amis.
        This press kills fascists

    2
    yannick
    Samedi 13 Mai 2017 à 09:01

    .. hobo ...haubois.. boue ... bosse ... booste... soul... source ... ours ... où ... ouest... blues... yep  !!!

      • Samedi 13 Mai 2017 à 20:40

        Tu as sorti le banjo.

    3
    Samedi 13 Mai 2017 à 10:54

    quelle érudition ! pour complément d'information dans "talking that talk" de J P Levet (excellent dico du blues) hobo vient de "hoe-boy : sudistes démobilisés qui au lendemain de la guerre de sécession ne trouvant que ruine et désolation sont obligés de se louer à la journée..."

    splendide John Lee Hooker : version roots

     

      • Samedi 13 Mai 2017 à 20:42

        Une érudition toute fraîche. Tu nous apportes une précieuse note étymologique.

    4
    yannick
    Samedi 13 Mai 2017 à 16:56

    l'hoe - boy et le hautbois ... rencontre inattendue ...sans couac ...quoique ...

      • Dimanche 14 Mai 2017 à 21:54

        Hautbois, en anglais oboe. Tout ça a un air de famille.

    5
    Dimanche 14 Mai 2017 à 08:19

    Hé, Rudy !

    Laisse-moi le temps de prendre des notes...

      • Dimanche 14 Mai 2017 à 21:54

        Il va te falloir des doigts agiles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :