• Il y a 40 ans


     Attentat contre La Taupe  ATTENTAT contre la TAUPE

      Dans la nuit du 27 et 28 avril 1977, la librairie la TAUPE était victime d'un attentat. Vers 4 heures du matin un commando brisait la vitrine à coups de barre à mine et lançait deux cocktails Molotov près de l'escalier qui montait dans l'appartement.
       Heureusement les cocktails firent long feu, mais un bidon d'essence laissé sur le trottoir confirmait l'intention criminelle.
       L'enquête des pompiers démontra que si le feu s'était déclaré, les quatre personnes qui étaient à l'étage pouvaient griller. Cette agression survenait après l'attentat du 23 et 24 avril à Angers, qui avait détruit complètement la librairie La Tête en Bas. Le lien entre les deux attentats semblait évident.
       Les auteurs des attentats furent arrêtés : trois militaires qui rêvaient de devenir mercenaires et un photographe dans la presse d'extrême-droite. Au procès ils seront défendus par Me Varaut, qui sera plus tard le défenseur de Papon.
      Dans les années 70, sous la présidence de Giscard, de nombreuses librairies furent victimes d'attentats.
      Quelques jours après l'attentat contre la Taupe dans un éditorial anonyme, le Maine Libre tapait à boulets rouges sur les librairies gauchistes. « Mais, au nom du ciel, qu’on ne fasse pas de ces librairies gauchistes des martyrs du fanatisme. Laissons donc l'enquête suivre son cours.» .
       Nos agresseurs seraient aujourd'hui au FRONT NATIONAL, n'oublions pas de les combattre.

     

     James TANNEAU

     

     

    James Tanneau était le libraire enthousiaste de La Taupe, devenue plus tard Plurielle, sur les bords de Sarthe, au Mans.
    Depuis sa retraite, James continue à défendre avec passion les acteurs – auteurs, éditeurs, libraires, lecteurs – d'une librairie authentique dans une association dont il est le président : l'Anacoluthe et sa revue trimestrielle L'Iresuthe (également sur internet).

    « Ça tourne rond ?1er mai »

  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Avril à 05:45

    Salutaire coup d'oeil dans le rétro...

    Et vivent les librairies indépendantes !...

      • Samedi 29 Avril à 22:11

        Oui, vivent les librairies indépendantes. C'est à James Tanneau que je dois la découverte des éditions Rougerie et celles de Jacques Brémond.

    2
    yannick
    Samedi 29 Avril à 06:21

    L'idée brune n'a que le feu à se mettre sous la dent.

      • Samedi 29 Avril à 22:16

        Quand on n'a pas les mots, on sort les allumettes.

    3
    Samedi 29 Avril à 11:01

    le GUD avait été interdit, les idées ont pris pignon sur rue et les librairies indépendantes ont toujours du mal à vivre

    signé : un peu d'histoire n'a jamais fait de mal

      • Samedi 29 Avril à 22:19

        On dédiabolise, on dédiabolise, mais le GUD n'est pas très loin.

    4
    Samedi 29 Avril à 17:13

    La grande "casse" de la culture n'est pas une idée reçue (ni recevable).

      • Samedi 29 Avril à 22:21

        Pas recevable surtout.
        En ce moment, à la radio : « La culture met du beurre dans les épinards»

    5
    Le Wolf
    Jeudi 4 Mai à 19:09

    Dans d'autres circonstances, j'aimerais bien qu'il y ait pleins d'attentats contre mes taupes.

    Tristesse.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :