• Il y a du soleil dans ma rue

    il y a du soleil Sommes-nous dans l'axe de la rue bordée d'immeubles hauts ? Ou vient-on d'écarter les deux volets bleus de la chambre – lever pas matinal, l'air chaud vibre déjà – ?

    Beaucoup plus colorée qu'en première intention, cette toile reprend un précédent projet développé pour le Printemps poétique de la Suze. [ Soleil dans ma rue ]


    Il y a du soleil dans ma rue
    2008, acrylique sur toile
    100 x 81 cm

    « Y échapper ?Fw: Carton »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Février 2008 à 16:33
    T'as bien de la chance, dans ma rue c'est tout gris !
    2
    Vendredi 15 Février 2008 à 17:53
    Ralentis, Yves, on va droit dans le mur !...
    3
    Vendredi 15 Février 2008 à 18:47
    Un petit vin gris des Côtes de Toul ?
    4
    Vendredi 15 Février 2008 à 18:48
    Je tourne à la prochaine.
    5
    Vendredi 15 Février 2008 à 18:56
    Eh ! Supposition.
    Je viens de regarder : elle vient de quitter la pièce. Je vais refaire le lit.

    Une reproduction du tableau.
    6
    Vendredi 15 Février 2008 à 23:46
    Un peu de chaleur.                            
    7
    Samedi 16 Février 2008 à 12:00
    Temps de saison.
    8
    Mercredi 20 Février 2008 à 20:51
    Je vois deux persiennes lavande sur un horizon jaune pâle ... Est-ce le petit matin ? ou un rêve d'été au petit jour pâle ? ... LIZAGRECE
    9
    Jeudi 21 Février 2008 à 09:56
    Un peu plus tard que le petit jour... Grasse matinée.
    10
    André
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:44
    supposition:
    Si l'on recule de cinq pas dans ta toile on se retrouve dans une chambre avec un lit défait , dans la tache de lumière qui entre dans la pièce, une femme nue regarde par la fenêtre en fumant....
    Edward HOPPER (une femme au saleil 1961)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :