• Il pleut sur la reine d'Égypte Mister Blister – himself – souhaite une vue complète d'Il pleut sur la reine d'Égypte, dont un détail a été présenté voici quelques jours. J'accède volontiers à sa demande d'autant que l'œuvre a subi quelques transformations. On peut désormais beaucoup mieux...  

    ... voir la belle Cléopâtre,
    Qui, nous dit-on,
    Menait César, empereur d'Allemagne,

    Par le licou.*

     

     

     

    * Georges Brassens, Gastibelza l'homme à la carabine

     

    Il pleut sur la reine d'Égypte, août 2013, papiers découpés et reproduction d'un tableau de Gérôme – Cléopâtre et César (1866) – sous blister, 33 x 12 x 9 cm


    7 commentaires
  • Travail en cours !

    En cours, je vois bien : ce n'est pas fini. On nous dit que le titre est provisoire.

    Mais travail ? « Le travail je sais ce que c'est, dirait Stéphane Mazars*, mais là, peut-on parler de travail ? »

     

    Innommable

    Deux trous rouges (titre provisoire), 2013, technique mixte sur toile, 10 x 10 x 5 cm

     

     

    * Propos recueillis par Hervé Boucleinville, La Dépêche, 31.05.2012


    20 commentaires
  • Il pleut sur la reine d'Égypte

     

     

     

    Il pleut sur la reine d'Égypte

     

    Les innommables sont des sculptures qui n'usurpent pas leur nom. Malgré leur aspect dérisoire – et en toute modestie –, je suis persuadé qu'elles sont un écho plastique au désordre du monde.

     

    Ci-contre une petite note graphique pour ne pas perdre l'idée.

    Ci-dessous, un détail de l'innommable.

     

     

            Il pleut sur la reine d'Égypte

     

    Il pleut sur la reine d'Égypte, août 2013, papiers découpés et reproduction d'un tableau de Gérôme – Cléopâtre et César (1866) – sous blister, 33 x 12 x 9 cm


    17 commentaires
  • Pose du lapin

    Pose du lapin. 2013, sculpture matériaux divers, hauteur (socle compris) : 40 cm

     

    « On pourra relier cette Pose du lapin au tableau de Soutine, Le Lapin écorché (1921). On y retrouve le même étirement des muscles, la même tension, la même nudité crue. Quatre pointes de rouge sur les picots du socle rappellent la couleur dominante du peintre. [...] À la rédaction, nous aimons bien cet artiste qui sait ne pas se prendre au sérieux. C'est le moment d'acheter ses œuvres dont le prix reste très abordable.»*

     

    *Annie Leenhardt, in Lapin dur à l'huile, n° 7, juin 2013

     


    16 commentaires
  • Sculpture Si on te demande, dis que tu ne sais pas.

    C'est le titre de la sculpture.

    – Parce que c'est une sculpture ?

    – Ben oui ! Pourquoi cette question ?

     

     

     

    Si on te demande, dis que tu ne sais pas

    2012, sculpture bois, ferraille, clous, béton

    hauteur : 90 cm env.

    Réalisation en cours. Il reste à cirer le chêne, bronzer les clous, colorer le béton...


    13 commentaires
  •  

    Irène a fait un nœud à son mouchoir

     

    Irène a fait un nœud à son mouchoir

    sculpture innommable, 2012, hauteur 15,5 cm.

     


    12 commentaires
  • – J'ai connu une Dame Blanche à l'Opéra-Comique, j'ai vu souvent des dames brunes et blondes ; quelquefois, mais rarement, grâce au ciel, j'en ai vu des grises ; j'avoue que ça me ferait plaisir de voir une dame rose.*

    – Voilà. C'est fait. Du plus beau rose. Et dame... avec un petit effort d'imagination.

     

    Dame rose, sculpture

    Dame rose, matériau de récupération, 2012, hauteur 21 cm

     

     

    * Paul de Kock, L'amour qui passe et l'amour qui vient, Bruxelles, 1847


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique