• J'ai bien connu la Ford T

    Yves Barré

     

     

    Dessin du 12.07.21
    acrylique et encre de Chine sur papier, 39 x 26,5 cm

     

    Enfant, je couvrais d'autos, les pages de mes cahiers.
    Et déclarais accidentées toutes celles dont le dessin était raté.

    Jamais cimetière de voitures n'aura été aussi prospère.

    « Paresse estivale 20Côté hygiène »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Septembre à 06:20

    Victor Hugo lui-même avait commencé un poème au brouillon qui commençait par : "Demain, dès l'aube..."

      • Lundi 6 Septembre à 18:16

        Victor Hugo ? Qu'est-ce qu'il avait comme voiture ?

    2
    yannick
    Lundi 6 Septembre à 08:07

    Tu aurais du devenir garagiste car parfois la voix de garage a  un joli timbre ! Pouèt Pouèt !

    3
    Lundi 6 Septembre à 09:45

    déjà tu dessinais trop vite .... paf dans les décors

    signé : plumes et pâtés 

      • Lundi 6 Septembre à 18:27

        Le décor : réduit à un arbre sur la route de la voiture accidentée.

    4
    Mardi 7 Septembre à 07:22

    Re @ Yves Hier à 18 : 16 : Parfois, Hugo avait des visions prémonitoires qui dépassent l'entendement...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :