• Je trouve sabot à mon pied

    Sabots

     

    Sabotier Autoportrait en pied.

     

    J'ai vu le sabotier tirer parti du bois.*

    Et je suis reparti chaussé de peuplier.

    Faisant fi des conclusions de tests d'un laboratoire allemand qui conseille de « sentir les sabots avant de les acheter : s’ils sentent fort le plastique, mieux vaut changer de paire ; et recommande même de goûter les chaussures : une saveur trop sucrée révèlerait la présence de substances nocives.»**

     

    Ici, aucun risque, puisque Sylvain Delporte, le sabotier, a tiré cette merveille de l'arbre. On le voit  jouer de la cuillère pour former l'intérieur du sabot à la juste dimension de mon pied.

     

     

    * Imitation de la 1re strophe du poème de Guillevic.

    ** 20minutes.fr, 7.08.13

     

    Le menuisier

    J’ai vu le menuisier
    Tirer parti du bois.

    J’ai vu le menuisier
    Comparer plusieurs planches.

    J’ai vu le menuisier
    Caresser la plus belle.

    J’ai vu le menuisier
    Approcher le rabot.

    J’ai vu le menuisier
    Donner la juste forme.

    Tu chantais, menuisier,
    En assemblant l’armoire.

    Je garde ton image
    Avec l’odeur du bois.

    Moi, j’assemble des mots
    Et c’est un peu pareil.

    GUILLEVIC
    Terre à bonheur (Seghers)
    « (Petit théâtre)Voyage en antagonie »

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Septembre 2013 à 07:04

    Titre du billet: bravo!

    J'aime beaucoup Guillevic. Belle journée.

    2
    Lundi 2 Septembre 2013 à 07:06

    Je marche mal avec des sabots de bois . Suis-je princesse au petit pois?

    3
    Lundi 2 Septembre 2013 à 08:22

    Aucun mérite pour le titre du billet : le Saucisson de ch'val de Boby Lapointe me trottait dans les oreilles en rédigeant.

    4
    Lundi 2 Septembre 2013 à 08:27

    J'ai connu un randonneur qui n'hésitait pas à parcourir en sabots de bois les chemins de la Transilléenne – 4 étapes de 20 à 30 km chacune dans la campagne de Sillé-le-Guillaume.

    5
    Lundi 2 Septembre 2013 à 09:35

    On ne trouve pas ça sous le sabot d'un cheval...

    6
    Lundi 2 Septembre 2013 à 10:59

    sabot à son pied, semelle en paille d'orge. des souvenirs reviennent

    signé : je vous parle d'un temps....

    7
    Lundi 2 Septembre 2013 à 13:26

    Tu chausses des sabots parce que tu ne sais pas nouer tes lacets ?

    8
    K
    Lundi 2 Septembre 2013 à 13:47

    On peut trouver sabot.

    Et d'ailleurs on le fait :-)

    9
    Lundi 2 Septembre 2013 à 21:39

    Sous le sabot d'un cheval, il faut le fer.

    10
    Lundi 2 Septembre 2013 à 21:39

    Et on ne dit rien de la galoche...

    11
    Lundi 2 Septembre 2013 à 21:40

    Comment as-tu deviné ?

    12
    Lundi 2 Septembre 2013 à 21:45

    Ouaips !* On ne va pas sans fer.

     

    * Lucky Luke à Jolly Jumper (Canyon Apache)

    13
    Mercredi 4 Septembre 2013 à 17:06

    J'ai eu beau jouer avec mes cuillers ... Nul sabot ne s'est échoué dans ma sauce !

    14
    Mercredi 4 Septembre 2013 à 22:25

    Oui. C'est louche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :